Figures féminines de bas-reliefs grecs et gréco-latins de l’antiquité

––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

la Gradiva

la Gradiva

Nikè à la sandale. Une des plaques de la bande sculptée qui entourait le temple d'Athéna Nikè sur trois côtés : elle était située sur le côté Sud. Une Nikè est représentée penchée vers l'avant, peut-être pour dénouer sa sandale et marcher pieds nus vers l'autel qui devait être représenté devant elle, mais qui est perdu. Vers 420-410 av. J.-C.

Nikè à la sandale. Une des plaques de la bande sculptée qui entourait le temple d’Athéna Nikè sur trois côtés : elle était située sur le côté Sud. Une Nikè est représentée penchée vers l’avant, peut-être pour dénouer sa sandale et marcher pieds nus vers l’autel qui devait être représenté devant elle, mais qui est perdu. Vers 420-410 av. J.-C.

carthage-byrsa-musee-national-bas-relief-femme-corne-abondance

Femme à la corne d’abondance – Carthage Byrsa – musée national

Stèle funéraire grecque avec jeune danseuse (peut-être une Ménade) - Musée archéologique régional de Palerme, photo G. Dall'Orto

Stèle funéraire grecque avec jeune danseuse (peut-être une Ménade)
Musée archéologique régional de Palerme, photo G. Dall’Orto

Ménade dansante. Réélaboration néo-attique d'après un original grec classique. D'après Callimachus - marbre pentélique, vers 406-405 av. J.-C.

Ménade dansante. Réélaboration néo-attique d’après un original grec classique.
D’après Callimachus – marbre pentélique, vers 406-405 av. J.-C. Musée du Capitole.

Relief with a dancing maenad [see Dem. L-386], Roman copy of a Greek relief attributed to Kallimachos, ca. 425–400 BCE. Pentelic marble.

Relief with a dancing maenad [see Dem. L-386], Roman copy of a Greek relief attributed to Kallimachos, ca. 425–400 BCE. Pentelic marble. « This dancing maenad, clothed in a diaphanous chiton, carries an object characteristic of Dionysos’ retinue, the thyrsos, which consists of a fennel stalk crowned with a pinecone and ivy berries. The voluminous garment swirls about her in fanciful, highly expressive folds that evoke her dance. Her introspective expression […] contrasts most fefef0tively with the exuberance of her drapery. » Metropolitan Museum of Art, NYC.

Ménade relieve romano (Museo del Prado) 04

Menade qui danse, bas relief, 120-140 après J-C., marbre, copie romaine d’original grec du V siècle avant J-C, Museo del Prado, Madrid

Ménade dansante, copie romaine d'un original grec sculpté à Athènes à la fin du Ve siècle avant J.C. traditionnellement attribué à Callimacus,  env. 27 à 14 av. J.C.

Ménade dansante, copie romaine d’un original grec sculpté à Athènes à la fin du Ve siècle avant J.C. traditionnellement attribué à Callimacus,  env. 27 à 14 av. J.C.

Bas-relief romain montrant une Ménade dansante tenant un  thyrsus, entre 120 et 140 AD (Musée du Prado)

Bas-relief romain montrant une Ménade dansante tenant un  thyrsus, entre 120 et 140 AD (Musée du Prado)

°°°

Les ménades (Pierre Louÿs – les chansons de Bilitis, 1894)

A travers les forêts qui dominent la mer, les Ménades se sont ruées. Maskhalê aux seins fougueux, hurlante, brandissait le phallos, qui était de bois de sycomore et barbouillé de vermillon.
Toutes, sous la bassaris et les couronnes de pampre, couraient et criaient et sautaient, les crotales claquaient dans les mains, et les thyrses crevaient la peau des tympanôns retentissants.
Chevelures mouillées, jambes agiles, seins rougis et bousculés, sueur des joues, écume des lèvres, ô Dionysos, elles t’offraient en retour l’ardeur que tu jetais en elles !
Et le vent de la mer relevant vers le ciel les cheveux roux de Héliokomis, les tordait comme une flamme furieuse sur une torche de blanche cire.

°°°

Femme et son esclave, stèle funéraire attique du second quart du IVe siècle, Musée archéologique du Pirée

Femme et son esclave, stèle funéraire attique du second quart du IVe siècle,
Musée archéologique du Pirée

7573_-_Piraeus_Arch._Museum,_Athens_-_Woman_and_her_slave_-_Photo_by_Giovanni_Dall'Orto,_Nov_14_2009

stèle funéraire de Mynnia (Grèce, Athenes, env. 370 av. J.-C.) - Mynnia

stèle funéraire de Mynnia (Grèce, Athenes, env. 370 av. J.-C.) – Mynnia

Pierre tombale de Krito et Timarista. Trouvé au cimetière de Camiros. Timarista, la mère défunte, et sa fille Krito sont représentées debout et s'embrassant. La forme de la stèle, et le fleuron sommital inhabituel, le rendu des personnages en bas-relief et l'intensité émotionnelle de la scène caractérisent un travail ionique, inspiré de Phidias. Marbre. 420-410 avant notre ère.

Pierre tombale en marbre de Krito et Timarista. Trouvé au cimetière de Camiros. Timarista, la mère défunte, et sa fille Krito sont représentées debout, s’embrassant. La forme de la stèle, le fleuron sommital inhabituel, le rendu des personnages et l’intensité émotionnelle de la scène caractérisent un travail ionique, inspiré de Phidias. 420-410 avant J.-C.

Stèle funéraire de Démétria et Pamphilè. L'inscription sous le fronton donne le nom de ces deux sœurs. Les pilastres du naïskos sont une restauration. Il s'agit de l'un des derniers monuments funéraires de ce type réalisés avant la loi de Démétrios de Phalère les interdisant. Vers 325-310 av. J.-C. dans un enclos funéraire de la Route sud. Musée archéologique du Céramique, n°P687. Photo de Giovanni Dall'Orto

Stèle funéraire de Démétria et Pamphilè. L’inscription sous le fronton donne le nom de ces deux sœurs. Les pilastres du naïskos sont une restauration. Il s’agit de l’un des derniers monuments funéraires de ce type réalisés avant la loi de Démétrios de Phalère les interdisant. Vers 325-310 av. J.-C. dans un enclos funéraire de la Route sud. Musée archéologique du Céramique, n°P687. Photo de Giovanni Dall’Orto

Détail de la stèle funéraire de Démétria et Pamphilè. L'inscription sous le fronton donne le nom de ces deux sœurs. Les pilastres du naïskos sont une restauration. Il s'agit de l'un des derniers monuments funéraires de ce type réalisés avant la loi de Démétrios de Phalère les interdisant. Vers 325-310 av. J.-C. dans un enclos funéraire de la Route sud. Musée archéologique du Céramique, n°P687. Photo de Giovanni Dall'Orto

°°°

1290_-_Keramikos_Museum,_Athens_-_Stele_for_Demetria_&_Pàmphile_-_Photo_by_Giovanni_Dall'Orto,_Nov_12_20

°°°

Hermès, Eurydice et Orphée, Bas-relief du Ier siècle, Musée du Louvre

Hermès, Eurydice et Orphée, Bas-relief du Ier siècle, Musée du Louvre

Les Heures et le dieu Pan - Bas-relief votif d'époque grecque. Musée du Capitole, Rome

Les Heures et le dieu Pan – Bas-relief votif d’époque grecque. Musée du Capitole, Rome

Ménades dansant  Oeuvre romaine du Ier siècle après J.-C. , Ce relief lacunaire montre deux Ménades, figures habituelles du cortège de Dionysos, entraînées dans une danse extatique.

Ménades dansant  Oeuvre romaine du Ier siècle après J.-C. – Musée du Louvre – Ce relief lacunaire montre deux Ménades, figures habituelles du cortège de Dionysos, entraînées dans une danse extatique. Le motif, assez fréquent dans le monde romain, reprend un original créé par l’un de ces ateliers grecs dits néo-attiques travaillant dans un style rétrospectif classicisant à partir d’un modèle de la fin du Ve siècle avant J.-C.

Ercolano, Divinité barbue (peut-être Dionysos) et Ménade - photo  Giorgio Massimo.

Ercolano, Divinité barbue (peut-être Dionysos) et Ménade – photo  Giorgio Massimo.

Capture d’écran 2013-07-11 à 22.10.21

°°°

La Mort de Méléagre, Louvre, Ma 654 - auteur Caroline Léna Becker

La Mort de Méléagre, Louvre, Ma 654 – auteur Caroline Léna Becker

La Mort de Méléagre, Louvre, Ma 654 - auteur Caroline Léna Becker

°°°

––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Laisser un commentaire