Illustres illustrateurs : Marcel Nino Pajot, portraits de femmes

––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

yeuxClos-web

Marcel Nino Pajot

« Les sujets de mes tableaux, a écrit sont rarement prémédités, ils émergent au hasard de mes pinceaux, au gré des plaisirs ou des désespoirs… Ce qui compte, c’est d’abord le dessin, bien sûr, et la peinture en tant que matériau, le travail des couleurs, les touches, les traits, les griffures, les mélanges hasardeux… Le plaisir, c’est aussi la variété des supports, la toile, et surtout le papier dont la matière plus sensuelle impose ses aléas. »

        Marcel Nino Pajot est né le 24 février 1945 à Vergt, en Périgord. Autodidacte, il forgera ses qualités picturales au contact des artistes, professionnels ou amateurs, qu’il côtoie au sein de l’Atelier de la Société des Beaux-Arts du Périgord créé en 1978 par les peintres Jean-Daniel Ribeyrol et Paul-André Enard. C’est en 1981 qu’il participera à sa première exposition collective dans un petit village périgordin.
      Dès lors, durant 20 ans, il conduit parallèlement une carrière de géomètre et son activité de peintre. Ses œuvres sont accrochées aux cimaises de diverses expositions en France et à l’étranger : « Art Expo » à New York, « Europ’Art » à Genève et Bruxelles, et reçoivent de nombreux Prix..
     Pajot a débuté, comme beaucoup, par le paysage peint à l’aquarelle mais il s’est vite rendu compte de l’intérêt que pouvaient susciter les dessins des tronches et des trognes qu’il observait autour de lui. C’est ainsi que le microcosme journalistico-politique périgourdin ou le festival Mimos deviendront source d’inspiration. Puis ce seront le Carnaval et les masques, les musiciens, Don Quichotte, les processions…
       Chez Pajot, le motif n’est que le prétexte à d’infinies recherches de nuances, à des interprétations mille fois répétées pour atteindre un noir plus profond, un or plus discret, une brillance plus délicate… C‘est du moins ce que prétend l’artiste. En vérité, il est constamment en quête de Don Quichotte, il guète le passage furtif des masques et s’émeut de la condition humaine.
     Ainsi s’explique son attachement à l’œuvre de Daumier, Lautrec, Schiele, Lucian Freud, Jansem…

(Extrait de la biographie de l’artiste sur son site officiel)Marcel Nino Pajot peintures sur toile, dessins, croquis, illustrations

Autres œuvres de l’artiste visibles sur ce blog :
     . pour les dessins  sur le thème de Carnaval et Mascarade, c’est ICI
     . pour le thème Don Quichotte, c’est ICI et pour le portaits de Don Quichotte, c’est ICI.

°°°

 

–––– Carnaval et mascarade : portraits de femmes –––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

pajot-le_grand_masqueMarcel Pajot – le grand masque

3868592079911743815

Marcel Pajot  (30)

marcel_pajot_venitienne03-net

croquis03-net

croq1

croquis04

blog-31700-un-regard-bis-281109105346-7661150366

OLYMPUS DIGITAL CAMERAMademoiselle

Марсель-Пажо-2-1

6_marcel-nino-pajot.

27-Marcel-Pajot-Danses-Hongroises-40x40cm-787558

20120901-detail-mini

20070601-det-mini

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

Marcel Nino Pajot - Tutt'Art@ (9)

marcel_pajot_venise_carnaval_04

bon-profil-fb

Esquisse-1

pajot_etude3_12x12_mini

pajot_etude1_12x12_mini

pajot_etude2_12x12_mini

Rosa-dessin-web

etude2-net

etude1-net

etude3-net

etude4-net

L-Importun-detail-1

°°°

––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s