illustres illustrateurs : quand le peintre belge Henri Cassiers peignait Bruges…

––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Henri Cassiers (Henri Cassiers (1858-1944)

     Henri Cassiers est un illustrateur et affichiste belge né à Anvers en 1858. Après des études d’architecte sous l’aile de Paul Saintenoy, il s’oriente vers la peinture en s’inscrivant à l’académie libre « La Patte de Dindon » (sur la Grand-Place à Bruxelles) où il rencontre Henri Stacquet et Victor Uytterschaut, puis à l’académie royale des beaux-arts d’Anvers (professeur Henry Stacquet), et aux académies de Bruxelles et de Saint-Josse-ten-Noode. Il a réalisé de nombreuses aquarelles et gouaches montrant des paysages et des scènes des Pays-Bas et des pays qu’il a visité au cours de ses nombreux voyages au point que James Ensor le surnommera « Prince des aquarellistes belges ». Il excellait pour la représentation des ambiances brumeuses du Nord et des scènes représentant le petit peuple. Il est aussi connu pour ses planches décoratives, ses cartes postales et ses affiches commerciales, créées pour des compagnies maritimes et des stations balnéaires de la mer du Nord (Flandre et Zélande) et pour ses illustrations d’ouvrages littéraires tels que Notes d’un vagabond (1887) de Jean d’Ardenne et les ouvrages de Camille Mauclair Trois femmes de Flandre ou ou touristiques tels que le Charme de Bruges (1926) . Il a été co-fondateur du cercle des Hydrophiles et membre puis président de la Société royale belge des Aquarellistes.

°°°

–––– illustrations de Bruges , la Venise du Nord –––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Henri Cassiers - Bruges

Henri Cassiers - Bruges

Henri Cassiers - le charme de Bruges

Henri Cassiers - Marché du Dyver (Vieux marché) à Bruges

Henri Cassiers – Marché du Dyver (Vieux marché) à Bruges

Henri Cassiers - le vieux marché aux poissons de BrugesHenri Cassiers – le vieux marché aux poissons de Bruges

Henri Cassiers - Marché sur la Grande place de Bruges

Henri Cassiers – Marché sur la Grande place de Bruges

Henri Cassiers - canal à Bruges

Henri Cassiers - canal à Bruges

Henri Cassiers - canal à Bruges

le silence

     « Il n’y a point, apparemment, de notion plus simple que celle du silence: elle est pourtant très complexe. Il semble facile de définir le silence: la cessation ou l’absence de tout bruit. Mais c’est là une définition théorique et vaine, car la cessation totale du bruit n’existe nulle part où il y a vie, même nocturne, même enclose. Le silence n’est point la mort, le silence n’est point l’absence, le silence est une présence particulière, et un élément. On ne peut pas nier que la langue germanique n’ait trouvé une très belle expression pour désigner ce que la langue française appelle, avec inexactitude et pauvreté, une « nature morte ». L’Allemand dit Stilleben, c’est-à-dire « la vie du silence, le mutisme qui vit ». Et il affirme ainsi par un mot composé la foi dans l’énergie animique des choses, que n’évoque point la mauvaise locution française. Une ville comme Bruges est une immense « nature morte » de pierres sculptées, de frondaisons et d’eaux vives ou dormantes: elle est stilleben pour qui sait la comprendre. Le silence est un des éléments qui composent sa vie secrète. »   Camille Mauclair.

°°°

     A propos du « Silence » qui règne à Bruges : Edmond de Goncourt, dans son journal, décrit à plusieurs reprise l’auteur de roman Bruges-la-Morte, Rodenbach et de son épouse. Dans sa rubrique du mardi 29 mai 1894, il écrit au sujet de cette dernière : « Madame Rodenbach m’apprenait que Bruges était la ville où on comptait le plus de toqués et que ces toquades des cerveaux des autochtones étaient attribuées au silence de cette ville restée moyenâgeuse ». Le rapporteur de cette citation a cru bon d’ajouter en alinea : Anna Rodenbach était francophone et originaire du Borinage : elle ne connaissait quasiment rien de la Flandre et de la mentalité de ses habitants.

°°°Henri Cassiers - Canal à Bruges

Cassiers

Henri Cassiers - Bruges

Henri Cassiers

Henri Cassiers - le Borinage à Bruges

Henri Cassiers – le béguinage à Bruges

Henri Cassiers - Cygnes à Bruges

Les cygnes

     « Ils sont un des charmes de Bruges. On les voit partout. Ils glissent sur les eaux mortes. Ils se reposent avec une majesté tranquille dans l’herbe des berges et des placettes. Ils n’ont rien à craindre. Ils sont tutélaires et sacré … Bruges a ses cygnes, sa flotte de cygnes, petites galères de rêve, blanches nefs, images de temps de gloire où les escadres de voiliers s’avançaient de la pleine mer vers Damme et apportaient jusqu’au coeur de la cité ducale du Nord leurs gages de richesses et de puissance. »       Camille Mauclair

Henri Cassiers - Bruges

Henri Cassiers - Brugeoises

Henri Cassiers - Brugeoise

°°°

––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

articles du même blog en rapport avec le même sujet :

et d’autres sites sur INTERNET :

°°°

––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

3 réflexions au sujet de « illustres illustrateurs : quand le peintre belge Henri Cassiers peignait Bruges… »

  1. Merci de signaler l’existence de mon site bruges-la-morte.net
    Le plan de Bruges en français est tiré du catalogue « Georges Rodenbach ou la légende de Bruges » (exposition en Seine-et-Marne au Musée Mallarmé). Sinon, c’est très intéressant et le choix de poèmes est bien entendu excellent.

    • Bonjour, Je ne suis pas expert en tableau aussi ne pourrais-je vous être d’aucune aide. Il faut que vous alliez voir un expert spécialiste de ce peintre ou de l’époque concernée. Quand à sa valeur, il me semble que la première valeur réside dans l’intérêt que vous lui portez ou non…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s