Pierre-Henri de Valenciennes – Daphnis et Chloé au moment où il la voit pour la première fois dans le bain, 1795

La toile représente la campagne romaine. Un troupeau de moutons broute l’herbe au bord d’une rivière. Un berger et son chien viennent de surprendre une jeune femme dans son bain. Au-dessus de la verdure se déploie un ciel fait de nuages et de bleu. Au loin, mais au centre de la composition, est placé un temple circulaire, probablement un temple de Vesta. En effet, la composition illustre une fable antique tirée des vers de Longus de Lesbos où Daphnis et Chloé se rencontre alors qu’ils sont voués à l’amour. Cette composition apparaît comme le condensé de plusieurs des toiles de Valenciennes. On retrouve le Paysage classique avec berger et troupeau, du musée de Quimper, signé et daté de 1792 ; Narcisse admirant son reflet, daté de 1792, du musée des Beaux-Arts, où l’on retrouve le même paysage, la même présence canine, et l’eau ; et Paysage antique, signé et daté 1790, collection particulière, où nous retrouvons le même temple circulaire. Le peintre s’est donc inspiré de plusieurs de ses propres toiles réalisées quelques années auparavant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s