Williamsburg, Brooklyn – Dans le métro de New-York, la joie de vivre d’une petite fille

––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Grau, Freund, ist alle Theorie, doch grün des Lebens goldner Baum. (Goethe, Faust)
« Grise, cher ami, est toute théorie, et vert l’arbre d’or de la vie ».

Une réponse faite par une lectrice aux articles précédents sur le « mal être » des écrivains, poètes et peintres du mouvement romantique et sur leur disciples gémissants d’aujourd’hui….

°°°

°°°
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

 

1 thought on “Williamsburg, Brooklyn – Dans le métro de New-York, la joie de vivre d’une petite fille

Laisser un commentaire