pêcheur bredouille et dépité…

––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Je reviens sur un poème que j’avais composé il y a quelques années sur le thème de l’ordinateur et d’internet.

Internet

l’écran de l’ordinateur ?
Un trou creusé dans la glace
de l’océan gelé des relations humaines.
Dans ce trou,
je pêche l’océan tout entier.
parfois je rentre bredouille,
parfois je suis comblé.
M’étant endormi un jour
je suis tombé dedans.
L’océan ne m’a pas recraché.

Enki, Douarnenez, 15 août 2011

°°°

serious moonlight    Une fidèle lectrice, que je ne connais que par son gravatar mystérieux de « seriousmoonlight » qui est déjà par sa formulation tout un programme, de culture apparemment anglo-saxonne, fidèle parce qu’elle est abonnée à mon blog et n’hésite pas à intervenir souvent pour commenter mes articles m’a envoyé en réponse en anglais, ce beau poème. Je précise que la traduction en français a été réalisée par moi et n’est sans doute pas totalement fidèle à l’original.

A computer screen ?                                       Un écran d’ordinateur ?
Bottomless pit                                                   rien qu’un abîme sans fond
Hewn from the ice                                          découpé dans la glace
That froze over our relationship.                où gèlent les relations humaines.         
Delving deeply into the dark                        Plongeant profondément dans l’obscurité
Nettiing your pêche miraculeuse,               leurs filets pour une pêche miraculeuse
You fondled it in your head and heart.      qu’espèrent votre âme et votre cœur.

Hook, line and sinker                                    Hameçon, ligne et plomb
you offered up your very soul                     vous livrez intensément votre âme
to the enchanting depths                              aux profondeurs enchantées
where mermaids murmur                            où murmurent les sirènes
Retaining for the rest                                     laissant pour le reste
the dregs and crumbs of your desires.       la lie et les miettes de vos désirs.

Sleepwalking thus through Life                   Traversant la vie tel un somnanbule
You carved your perfect world                     vous sculptez votre monde parfait
Wherein no small fry could ever                 dans lequel aucun menu fretin
rock the boat.                                                    ne viendra faire tanguer votre esquif.

 seriousmoonlight, 24 February 2015

°°°

     Merci à seriousmoonlight de ce poème percutant sur les dangers qui guettent les utilisateurs du Net et qui fait réfléchir. Je faisais déjà référence à ces dangers dans mon poème. Peut-être connait-elle quelqu’un qui est dans ce cas…

°°°

––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

 

5 réflexions au sujet de « pêcheur bredouille et dépité… »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s