meraviglia

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

La Creuse à La Roche Posay

Une rivière aux flots bleus
charriait des nuages blancs

La rivière la Creuse à La Roche Posay  à l’aube – photo Enki

°°°

––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––– –––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

2 thoughts on “meraviglia

    • Une photo que j’ai prise il y a quelques années mais qui ne s’est révélée à moi qu’après son développement… Sur le moment je me souviens avoir été séduit par le spectacle et la sensation d’ensemble : ciel/rivière/rive/campagne environnante (que l’on ne voit pas sur la photo)/lumière/sensation du vent/bruits/etc… Bref, un maelström de sensations diverses. La photo possède une fonction à la fois « réductrice » et « révélatrice » qui a pour effet de mettre en valeur une portion ou l’un des éléments cachés du paysage en privilégiant le sens de la vision. C’est déjà la thématique qu’abordait Antonioni en 1966 dans son film Blow-up… Enki

Laisser un commentaire