Illustres illustrateurs : Chimera de Lorenzo Mattotti

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Lorenzo-Mattotti-1988

   Lorenzo Mattotti vit et travaille à Paris. Après des études d’architecture, il s’est consacré à la bande dessinée dont il est aujourd’hui un des plus grands représentants à l’échelle internationale. Publié dans toutes les plus importantes revues graphiques, ses livres sont traduits dans le monde entier. De « Incidents » à « Le signor Spartaco« , en passant par « Feux », et tant d’autres jusqu’à « Le bruit du Givre », le travail de Mattotti a évolué avec cohérence, éclectisme et innovation. Pour les enfants, il a illustré et publié « Pinocchio » de Collodi, « Le pavillon sur les dunes » de Stevenson, et « Eugenio » qui a été récompensé en 1993 par le Grand Prix de Bratislava. Mattotti a aussi travaillé dans le domaine de la mode pour la revue « Vanity », réalisé des campagnes publicitaires et dessiné les couvertures de revues telles que « The New Yorker », « Le Monde », « Suddeutsche Zeitung ». En 1995, le Palazzo delle Esposizioni de Rome et le Frans Hals Museum de Haarlem lui ont dédié une rétrospective. Il a réalisé beaucoup d’affiches emblématiques : Cannes 2000, Lire en Fête et de multiples campagnes pour la Marie de Paris. En 2004 il a travaillé sur le film « Eros » de Wong Kar-Wai – Soderbergh et Antonioni, en créant les liens entre les trois épisodes. (crédit Wikipedia)

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Chimera

6037530

  Superstar dans son Italie natale, Lorenzo Mattotti avait entrepris quelques incursions sporadiques aux États-Unis en travaillant pour le magazine RAW et aussi pour le New Yorker. En 2003, il produit Dr. Jekyll et Mr. Hyde. Jusque là connu pour son style de coloriste, il montre en 2008 avec sa production Chimera qu’il n’est attaché en fait à aucune technique. Chimera rompt en effet avec la couleur puisqu’elle est réalisée uniquement en noir et blanc et est traitée dans un style hyper expressionniste tout en mouvement et en déformations complexes où le trait d’abord effilé et délicat s’épaissit progressivement, se perd dans des tourbillons de rayures et où la lumière blanche cède peu à peu la place à l’obscurité de la forêt. Une histoire mythique délirante de naissance, de sexe, de violence et de mort qui met en scène des dieux, des monstres et des humains et qui se termine par une marche à travers une forêt chaotique et effrayante. En l’absence totale de texte, le dessin doit se suffire à lui-même et le lecteur est contraint à s’impliquer dans l’histoire par les efforts d’imagination et de compréhension que cette technique induit…

°°°

Chimera  : pot-pourri (Cliquer sur chaque image pour l’agrandir et faire défiler le panorama)

°°°

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

1 thought on “Illustres illustrateurs : Chimera de Lorenzo Mattotti

Laisser un commentaire