Aux marches du royaume du Grand Chaos

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Autour de l’aiguille de la Vanoise, photos Enki

IMG_0163

un chaos de pics et d’aiguilles (aiguille de la Vanoise sur la droite)

IMG_0174

ambiance Seigneur des anneaux : la montée entre deux murets de pierres sèches

IMG_0189

étrange coutume qui consiste à  faire pousser des plantes sauvages dans des enclos de pierres…

IMG_0166

effet de lauzes (se lever tôt pour cet éclairage)

IMG_0170

un jeune chiot mal embouché – ne voulait pas être photographié…

IMG_0225

La Grande Casse (qui mérite bien son nom) vue de la seigne

IMG_0229

l’amusante traversée de la seigne sur une chaussée de pierres (photo ci-dessus et effets de panoramique ci-dessous)

Capture d’écran 2015-08-12 à 11.51.24

Capture d’écran 2015-08-12 à 11.50.47

faire mumuse avec l’Iphone sur la grande seigne

IMG_0246

la seigne

IMG_0253

Réchauffement climatique : un déchirement quand on constate ce qui reste aujourd’hui de l’ancien somptueux glacier des Grands Couloirs du versant Ouest de la Grande Casse. Avec ses 3.855 mètres, cette montagne est le point culminant de la Vanoise et de la Savoie; elle se trouve à cheval sur les communes de Pralognan-la-vanoise, de Champagny-en-Vanoise et de Termignon. Le glacier des Grands couloirs a été la voie empruntée pour la première ascension  le 8 août 1860 par le britannique William Mathews, l’un des fondateurs de l’Alpine Club, le guide chamoniard Michel Croz surnommé « le Prince des guides » et Étienne Favre (et peut-être un second britannique le révérent et géologue George Bonney). C’est une montagne élancée constituée de roches sédimentaires charriées (calcaires noirs schisteux) lui conférant sur sa face nord un aspect de muraille.

IMG_0257

sur le chemin du retour : la grande descente (interminable) vers la vallée

°°°

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Laisser un commentaire