Neruda, Rêve de chevaux (et de pierre) à Berlin

––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Les chevaux d’Odin

Capture d’écran 2016-04-07 à 12.56.52

Quadrige de la Victoire à la porte de Brandebourg

CHEVAUX

J’ai vu de la fenêtre les chevaux.

Ce fut à Berlin, en hiver. La lumière
était sans lumière, sans ciel le ciel.

L’air blanc comme un pain mouillé.

Et de ma fenêtre un cirque solitaire
mordu par les dents de l’hiver.

Soudain, conduits par un homme,
dix chevaux surgirent dans la brume.
Ils frémirent à peine en sortant, comme le feu,
mais pour mes yeux ils ont occupé le monde
vide jusqu’à cette heure. Parfaits, enflammés,
ils étaient comme dix dieux aux longues pattes pures,
aux crins semblables au rêve du sel.

Leurs croupes étaient des mondes et des oranges.

Leur couleur était miel, ambre, incendie.

Leurs cous étaient des tours
taillées dans la pierre de l’orgueil,
et à leurs yeux furieux, l’énergie
se penchait telle une prisonnière.

Et là en silence, au milieu
du jour, de l’hiver sale et désordonné,
les chevaux impétueux  étaient le sang
le rythme, l’incitant trésor de la vie.

J’ai regardé, j’ai regardé et alors j’ai revécu : sans le savoir
là se trouvait la source, la danse d’or, le ciel,
le feu qui vivait dans la beauté.

J’ai oublié l’hiver de ce Berlin obscur.

Je n’oublierai pas la lumière des chevaux.

Pablo Neruda

Estravagario ( Vaguedivague ), 1958
Traduction de Guy Suarès, édit. Poésie Gallimard, 2013

––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s