Illustres illustratrices : Anna + Elena = Balbusso

––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Deux cerveaux pour imaginer + quatre mains pour dessiner et peindre

anna_elena_balbusso_shoSMALLERt-220x180

Anna + Elena Balbussot twins

     Les deux jumelles nées dans le Frioul (Udine) ont entrepris des études artistiques durant cinq années à Institut d’art « G. Sello » d’Udine d’où elles sont sorties avec un Diplôme d’études secondaires de conception graphique et de photographie puis durant encore quatre années en section peinture  à l’Académie des Beaux-Arts de Milan, ville où elles vivent et travaillent aujourd’hui. Leur talent est internationalement reconnu dans des domaines aussi variés que l’édition, la presse, les illustrations de livres pour adultes et enfants, la communication sous toutes ses formes et la publicité. Leur travail a fait l’objet de nombreuses exposition et elles ont glanées des prix prestigieux.

balbusso_letter_061115

La Lettre,  illustration du roman « Pride et Prejudice » de Jane Austen – Folio société, 2013

     “Be not alarmed, Madam, on receiving this letter, by the apprehension of its containing any repetition of those sentiments or renewal of those offers which were last night so disgusting to you. I write without any intention of paining you, or humbling myself, by dwelling on wishes which, for the happiness of both, cannot be too soon forgotten…”

balbusso_ashes_042616

After the Ashes de Sara K. Joiner – l’éruption du volcan Krakatoa dans l’île de Java en 1883

     Histoire d’une enfant de 13 ans, Katrien Courtland qui vit à Java où elle vient de terminer la lecture du livre de Darwin « Sur l’Origine des Espèces » et qui inquiète son père et sa tante lorsqu’elle parcourt la jungle avec son ami indigène Slamet à la recherche de coléoptères plutôt que de passer son temps avec une fille blanche « comme il faut » nommée Brigitta que sa famille cherche à lui imposer. Lorsque le volcan Krakatoa entre en éruption, déclenchant un tsunami qui va tuer la moitié de la population, Katrien et Brigitta vont s’entraider pour survivre et ce partenariat va se transformer en amitié.

balbusso_house_fire_042616

House fire

    L’illustration « Maison en feu » crée pour la revue reader’s Digest Magazine de Novembre 2015 a reçu le Award of Excellence au « Communication Arts illustration » de 2016.

balbusso_language_061715

Illustration pour le roman Arts du langage de Stéphanie Kallos, 2015

     Ce roman compte l’histoire de Charles Marlowe, un professeur plein de bonnes intentions, qui enseigne à ses élèves que le langage permet de repousser les limites de leur monde mais qui malheureusement est impuissant à communiquer avec son fils autiste. Sa femme et sa fille ont déserté le foyer familial et il s’interroge sur les raisons qui l’ont amené à cette impasse existentielle. Avec l’aide d’un étudiant en art ambitieux, d’une religieuse italienne et la mémoire d’un jeune garçon en costume blanc qui traduit son enfance avec consolation et tristesse, Charles va pouvoir finalement être capable de réécrire le script de sa vie. L’illustration des sœurs Balbussot représente Cody, le fils autiste comme un enfant alors que dans le roman, il est âgé de 21 ans. Il est vrai que dans le roman il y a beaucoup de flash-back dans les enfances du père et de son fils. Cody est représenté comme un acrobate en équilibre sur la ligne courbe de sa calligraphie pendant qu’il entoure la Lune de cercles concentriques. L’idée était de transmettre le sens de l’équilibre, la sensation de sérénité, du rêve et des émotions qui concourent ç la définition d’une nouvelle dimension de la communication.

71fc1126713123.56359525bc87a

The Franklin's Tale is one of The Canterbury Tales by Geoffrey Chaucer. It focuses on issues of providence, truth, generosity and gentillesse in human relationships Dorigen on the black rocks in the sea.

The Franklin’s Tale of the Canterbury Tales by Chaucer

     Le conte du Franklin (The Frankeleyns Tale) est l’un des Contes de Canterbury écrit en Angleterre au XIVe siècle par Geoffrey Chaucer. Il se situe en Armorique et raconte l’histoire du mariage atypique d’Arvéragus de Kerru et de Doriguène dans lequel l’époux n’exerce aucune autorité sur son épouse même si, en public, le couple donne le change. Arvéragus doit partir en Angleterre, plongeant son épouse dans l’affliction et la crainte que son navire soit victime d’un naufrage lors de son retour en se fracassant sur les récifs noirs de la côte. Invitée à une fête où elle ne parvient pas à s’extraire de sa mélancolie, elle fait la connaissance d’Aurélius, un écuyer qui déclare être amoureux d’elle depuis longtemps. Emue par la détresse du jeune homme elle lui déclare qu’elle répondra à ses avances si il parvient à faire disparaître les récifs noirs au large. Un illusionniste parviendra à faire disparaître les rochers et réclame son dû à Doriguène. Celle-ci est désespérée d’avoir à tromper son époux qui entre temps est revenu d’Angleterre et songe au suicide. Finalement, à la vue de son mari, elle lui avoue sa faute mais contre toute attente celui-ci lui demande d’honorer sa promesse en gardant l’affaire secrète. Finalement, Aurélius libérera Doriguène de son contrat, ému par l’étendue de l’amour qui unit les deux époux. L’illusionniste, à son tour, abandonnera sa créance impressionné par la noblesses e l’écuyer. Le narrateur conclut son conte en demandant au public qui a été le plus généreux. L’illustration des sœurs Balbussot montre Doriguène scrutant l’arrivée du navire de son époux entourée de récifs et de falaises noirs.

balbusso_lehorla005

Illustration pour la nouvelle de Maupassant, le Horla

balbusso_knife_2

Illustrations pour « Little Knife » de Leigh Bardugo

      La première image représente une énorme vague sous les traits d’une femme qui s’abat sur la forêt. Le jeune garçon qui se tient debout sur le rivage est représenté dans la seconde image agrippé à un arbre qu’entraîne le flot déchaîné.

Little-Knife-by-Leigh-Bardugo

°°°

Capture d’écran 2016-04-26 à 08.32.47

au revoir…

––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s