l’Âme du Monde selon Romain Rolland et Rabindranath Tagore (article reblogué)

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Romain Rolland et Rabindranath Tagore

Romain Rolland et Rabindranath Tagore 
Exploration goethéenne sur les chemins de l’âme du monde

par Nathalie Calmé et Mohammed Taleb
Cahiers de Brèves n° 28 – décembre 2011

–––––––––––––––––––––––––––––

    Les Cahiers de Brèves sont des études réalisés par l’association Romain Rolland
  Nathalie Calmé est écrivaine et journaliste. Elle anime l’Adivasi (Association pour la DIVersité Active et la Solidarité Internationale).
   Mohammed Taleb est un philosophe algérien. Formateur en Education relative à l’Environnement, il enseigne l’écopsychologie à Lausanne.
   Ils sont co-auteurs d’un article paru en juillet 2011 dans la revue Rencontre avec l’Inde (n° 40) : “Tagore, l’Europe et l’Universel. Pour une approche goethéenne du dialogue des cultures” (pp.39.60). La revue Rencontre avec l’Inde, éditée en français à New Delhi (rédactrice en chef : Shantha Ramakrishna) est une des six revues publiées par le Conseil Indien pour les Relations Culturelles. Le but de cette revue est de promouvoir les relations culturelles entre l’Inde et les pays de langue française.

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

RomainRolland22et-tagore

Extrait de l’article

Je ne suis pas tout ce qui est.  Je suis la Vie qui combat le Néant.
Je ne suis pas le Néant.  Je suis le Feu qui brûle dans la Nuit.
Je ne suis pas la Nuit.  Je suis le Combat éternel; et nul destin éternel ne plane sur le combat.
Je suis la Volonté libre, qui lutte éternellement.  Lutte et brûle avec moi !
                                                                                                                    Romain Rolland

Où est le mensonge ?
C’est de se considérer comme un tout séparé :
reconnaître notre unité avec l’univers entier, fondre notre âme dans l’Ame universelle c’est connaître la Vérité.
                                                                                                           Rabindranath Tagore

Pourquoi suis-je ici, sinon pour m’émerveiller ?
                                                                                                    Johann Wolfgang Goethe

 

     Le champ des études consacrées à Romain Rolland est maintenant largement défriché, que ces études concernent sa carrière d’écrivain, ou ses engagements humanistes et politiques. L’enjeu principal, dès lors, est moins celui de mettre à jour des faits nouveaux concernant sa biographie que de les interpréter, les mettre en perspective, de les articuler afin de percevoir et/ou de créer du sens. Les études littéraires comparées sont un exercice particulièrement fécond dans cette perceptive, car la mise en rapport d’œuvres et de pensées est susceptible de souligner la singularité de chacune, son noyau spécifique. Dans le cas qui nous intéresse, nous porterons notre attention sur une composante fondamentale du tissu relationnel indien que Romain Rolland a su tisser : sa rencontre avec Rabindranath Tagore. Nous n’avons pas l’intention de retracer la genèse de cette relation, ni non plus les différents événements qui la jalonnèrent. Nous renvoyons ici au remarquable travail de Chinmoy Guha, qui est professeur au département d’anglais à l’université de Calcutta, « En quête d’un nouvel espace : Romain Rolland et l’Inde » (2005).

      Notre problématique sera plus modeste et, dans le même temps, plus théorique. Il s’agira d’explorer un thème commun à ces deux auteurs-penseurs, celui de l’Âme du monde, l’anima mundi des Anciens, dite aussi Âme universelle. Cette figure de la plus haute des métaphysiques, qui, nous le verrons, renvoie en grande partie à la tradition néoplatonicienne, est loin d’être utilisée par Romain Rolland et Rabindranath Tagore comme métaphore poétique, image littéraire. L’Âme du monde existe et son existence est, justement, ce qui empêche que notre monde sombre dans le néant, le non-sens, en particulier celui de la Machine. Ce thème philosophique questionne de multiples disciplines, comme la psychologie, la spiritualité, l’écologie (l’éducation également dans le cas de l’écrivain indien).

    Sans prétendre à aucune exhaustivité, nous voudrions mettre en lumière le fait que chez Romain Rolland et Rabindranath Tagore, la référence à l’Âme du monde constitue un moment clé de leur critique de la civilisation occidentale moderne. Ainsi, il n’est pas illégitime de dire que leur humanisme et leur pacifisme, parce qu’ils s’originent dans la claire vision de l’Âme universelle, prennent le chemin d’un authentique anticapitalisme culturel, éthique, esthétique et spirituel. C’est peut être à ce niveau que la pensée de ces écrivains résonnent en nos temps de crise, de guerre et de combats pour le Bien commun.

(…)

Pour l’article d’origine complet, c’est  ICI

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s