Loreena McKennitt -The old ways

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Les anciens chemin sont perdus…
N’accéderons-nous plus jamais aux lieux magiques qu’ils desservaient ?

The old ways

The thundering waves are calling me home, home to you
The pounding sea is calling me home, home to you

On a dark new year’s night
On the west coast of Clare
I heard your voice singing
Your eyes danced the song
Your hands played the tune
T’was a vision before me.

We left the music behind as the dance carried on
As we stole away to the seashore
We smelt the brine, felt the wind in our hair
And with sadness you paused.

Suddenly I knew that you’d have to go
Your world was not mine, your eyes told me so
Yet it was there I felt the crossroads of time
And I wondered why.

As we cast our gaze on the tumbling sea
A vision came o’er me
Of thundering hooves and beating wings
In clouds above.

As you turned to go I heard you call my name,
You were like a bird in a cage spreading its wings to fly
« The old ways are lost, » you sang as you flew
And I wondered why.

The thundering waves are calling me home, home to you
The pounding sea is calling me home, home to you

The thundering waves are calling me home, home to you
The pounding sea is calling me home, home to you

The old ways faisait partie de l’album « The Visit » sorti en 1991

––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Les vieux chemins

Les vagues grondantes m’appelle à la maison à tes côtés
La mer martelante m’appelle à la maison à tes côtés

Dans la nuit d’une nouvelle et sombre année
Sur la côte Ouest de Clare
J’ai entendu ta voix chanter
Tes yeux dansaient avec la chanson
Tes mains jouaient son air
Telle une image devant moi

Nous avons laissé la musique derrière nous et la danse se poursuivre
Et nous nous sommes retiré au bord de la mer
Nous avons senti l’eau salée, senti le vent dans nos cheveux
Et avec tristesse tu t’es arrêté.

Soudain j’ai su que tu devrais partir
Ton monde n’était pas le mien, tes yeux me l’ont dit
Pourtant c’est là que j’ai senti le moment décisif
Et je me suis demandée pourquoi.

Comme nous fixions la mer déferlante
Une image est venu en moi
De sabots tonnants et d’ailes battantes
La-haut dans les nuages.

Quand tu t’es tourné pour partir je t’ai entendu appeler mon nom,
Tu étais comme un oiseau en cage étendant ses ailes pour s’envoler
« Les anciens chemins sont perdus » tu chantais cela en t’envolant
Et je me demandais pourquoi.

Les vagues grondantes m’appelle à la maison à tes côtés
La mer martelante m’appelle à la maison à tes côtés.

Les vagues grondantes m’appelle à la maison à tes côtés.
La mer martelante m’appelle à la maison à tes côtés.

5113DF703TL

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s