Musique des anges : Jean Mouton « Nescuens mater » par The Monteverdi Choir/Gardiner

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

     Jean Mouton (1459-1552), de son vrai nom Jean de Hollingue est un compositeur français originaire de Picardie. Après avoir servi auprès de diverses églises et cathédrales de France, il entre en 1502 au service de la couronne de France. Après 1515, il devient le compositeur préféré des Italiens, tant à la cour du duc de Ferrare qu’à Rome ou à Venise. Il devient l’un des compositeurs du début du XVIe sièclele plus copié et le plus édité de son vivant, notamment en Italie et sera l’un des pères de la musique religieuse de la Renaissance. Ses œuvres sont encore exécutées de nos jours à Rome, à la chapelle pontificale. Son œuvre compte près de 20 messes, une centaine de motets, 10 Magnificat, des psaumes en latin et une vingtaine de chansons françaises. Son œuvre la plus célèbre est la composition en canon  Nesciens Mater, ci-dessus présenté.

     Le Monteverdi Choir est une chorale fondée en 1964 par Sir John Eliot Gardiner à l’occasion d’un concert où l’objectif était de donner les Vêpres à la Vierge de Monteverdi à la chapelle du King’s College de l’université de Cambridge.

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s