Ma belle décrépitude

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Bouquet d’automne

      Sommes invités à passer une soirée chez des amis — S’y rendre avec une petite attention — Un petit quelque chose qui sort de l’ordinaire et surprend agréablement — Mais quoi ? une bonne bouteille ? Des fleurs en faisant un saut rapide chez le fleuriste ? Certainement pas ! M’imaginer chez le fleuriste à choisir entre les sempiternelles roses, anémones, asters et cyclamen produits à la chaîne dans des serres aseptisées, parfaitement calibrés et aux couleurs totalement identiques qu’on encadre à la fin par une brassée de fougères « pour faire champêtre » me donne le tournis… Le reste de l’année, je construis moi-même mes bouquets avec les fleurs du jardin mais nous sommes en automne et les fleurs, quand il en reste, sont toutes décrépies, et le feuillage aussi est décrépi — Mais figurez-vous que le décrépi, moi, j’aime çà — Je trouve çà charmant le décrépi ! — Connaissez-vous le wabi-sabi ? — Au Japon, le wabi-sabi c’est le charme esthétique qui naît du vieillissement des choses, de la beauté née de l’acceptation du réel dans sa totalité en intégrant ses imperfections : un vieux chalet de montagne au bois brûlé par le soleil et rainuré par la pluie qui à pris naturellement une belle patine brune, c’est wabi-sabi, un chalet moderne fait de lames de bois calibrées et vernies, ce n’est pas wabi-sabi… Un bol en terre cuite tourné à la main aux formes imparfaites, c’est wabi-sabi et un bol manufacturé ne l’est pas…

    Alors vite, je déniche un sécateur et je pars à l’assaut du jardin — Le secret d’un beau bouquet, en-dehors de la variété et de la complémentarité de ses fleurs et feuillages, c’est la structure… Un bouquet doit être structuré — Mais c’est quoi être structuré pour un bouquet ? — Être structuré, c’est être agencé selon un certain ordre, selon une organisation qui est source d’harmonie — Si vous n’avez pas naturellement l’esprit esthético-géométrique, il suffit de regarder autour de vous et de vous inspirer de choses qui vous semblent harmonieuses — Vous ne voulez pas en faire votre métier… Alors, inutile de vouloir comprendre et tout maîtriser, contentez-vous de copier ou de vous en inspirer — Pour ma part, j’ai décidé de m’inspirer d’un feu d’artifice… Le corps du bouquet sera traité comme une explosion d’où jailliront dans toutes les directions des éléments de couleurs aux formes variées et de cette masse explosive, des fusées s’élèveront vers le ciel avant d’exploser elles-aussi mais de manière moins ostentatoire…

img_3019

Mon bouquet mis en valeur par un magnifique vase que possédaient mes amis – photo Enki

Les ingrédients ?

      Branches feuillues vert claires et odorantes de la variété « Sundance » du Choisya ternata (oranger du Mexique) — Les feuilles spectaculaires et les fleurs séchées rouge-brun de l’Hydrangea Quercifolia (hortensia à feuilles de chêne) — Pour étoffer le corps du bouquet répartir des tiges de bambous Phyllostachys auréosulcata (bambous panachés à feuilles jaunes striées de vert)  et Sasa tesselletabambous à longues et larges feuilles) — Ajouter quelques tiges fleuries séchées de sédum de couleur brune et de physalis vermillon (amour en cage) qui attireront irrésistiblement le regard — Enfin, pour terminer, faire jaillir du corps du bouquet de grandes tiges de bambous Phyllostachys auréosulcata et Sasa tesselleta entre lesquelles vous aurez inséré quelques tiges surmontées de plumeaux bruns de Miscanthis sinensis ‘Zebrinus‘, une graminées panachée.

     Prévoir 20 mn de cueillette, 10 mn de coupe et de mise en place et le tour est joué… Comme le bon vin, plus le bouquet vieilli, et plus il fait de l’effet…  À vos sécateurs ! Et si vous n’avez pas de jardin, n’allez pas tailler vos plantes dans les parcs publics, allez en forêt, vous trouverez des végétaux ressemblants à baies rouges qui conviendront tout aussi bien…

capture-decran-2016-11-16-a-19-01-26

       Voici un bouquet du même type que j’avais réalisé un mois auparavant, les grandes feuilles exotiques du haut sont celles de branches de magnolia tripetala (magnolia à feuilles de bananier) et celles du bas des feuilles de figuier.

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

articles liés : d’autres bouquets…

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s