meravigila

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

la beauté des formes géométriques pures dans la Nature

nabiyotum-crater-lake-turkana

Nabiyotum Crater, Lake Turkana, Kenya

     L’œil humain est toujours troublé de voir une forme géométrique parfaite dans la Nature car il considère a priori que la création de ces formes sont l’apanage de l’esprit de l’homme et de sa raison et que les formes naturelles sont a priori irrationnelles et chaotiques. Pourtant depuis les formes hélico-spirales des coquilles des gastéropodes jusqu’aux ordonnancements répétitifs des cristaux, la nature n’est pas avare de constructions géométriques pures et parfaites dont l’homme a pu s’inspirer ou recopier.
   Se pose alors la raison du sentiment de beauté que l’on éprouve face à ces formes géométriques pures que l’on trouve dans la Nature. Ce sentiment s’apparente-t-il au sentiment du « sublime » que l’homme ressent devant les spectacles singuliers et grandioses de la nature ou bien est-il du au fait qu’il retrouve dans ces formes, son esprit et ses œuvres ?

architectures de cônes et cylindres tronqués ou creusés

Ci-dessus, dans le désordre : projet de Cenotaphe d’Etienne-Louis Boullée – L’Herodion, palais du roi Herode le Grand sur une colline artificielle en Palestine (Ier siècle av. JC) – Nuraghe serbissi, dolmen construit sur une grotte naturelle en Sardaigne (âge du bronze ancien) – Salle de concert au Kazakhstan, Studio Nicoletti Associati (2001-2009) – le Colisée à Rome (70 – 80 après JC) – Planétarium Ril Tinto Alcan à Montreal, Cardin + Ramirez et Associés, Architectes (1966) – Projet de monument à la IIIe Internationale (Tour Tatlin), Vladimir Tallin (1919-1920) – Casèdde à deux cellules, en calcaire d’Altamura à Locorotondo (Italie du sud) – Cathédrale D’Évry, architecte Mario Botta, 1991 – Eglise Saint-Pierre de Firminy, Le Corbusier, 2006 – Cathédrale Saint-Sébastien de Rio de Janeiro, architecte Edgar Foncera, 1976 – Cathédrale de Brasilia, architecte Oscar Niemeyer, 1970.

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

2 réflexions au sujet de « meravigila »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s