Actualité – Affaire Fillon : déni et beni-oui-oui


Retour au monde réel

Capture d_écran 2017-03-15 à 09.44.26

Épée de Damoclès et vérités alternatives

Capture d_écran 2017-03-15 à 09.59.50

     On connait tous l’anecdote humoristique du type qui tombe du 86e étage de l’Empire State Building et  qui, voyant passer devant ses yeux le 10e étage, déclare « Jusque là, tout va bien ! ».
     Le député UMP de l’Ain, Damien Abad, porte-parole de François Fillon, est allé encore plus loin dans l’humour en déclarant hier sur BFMTV que la mise en examen du candidat UMP à l’élection présidentielle était «la fin d’une épée de Damoclès qui était sur notre tête».

     On pensait jusque là que la mise en examen d’une personne signifiait que les juges chargés de l’affaire considéraient que l’enquête menée avait fourni suffisamment d’éléments pour considérer qu’il existait des indices graves ou concordants rendant vraisemblable que la personne concernée avait pu participer, comme auteur ou complice, à une infraction. La mise en examen constitue donc une confirmation ou une aggravation des charges qui étaient jusque là retenues contre elle. Eh bien non, on avait mal compris, pour M. Damien Abad, c’est une bonne nouvelle !

Capture d_écran 2017-03-15 à 09.45.44

Déliquescence

     On a doublement honte et on est écœurés, en tant que français, d’une part, par les multiples faits moralement inacceptables commis par un candidat à l’élection présidentielle, ex premier ministre qui devait faire preuve d’exemplarité, compte tenu des sacrifices qu’il exige dans sa campagne de la part de ses compatriotes et parmi ceux-ci, des moins favorisés et qui ose sans vergogne s’obstiner et s’accrocher à son désir du pouvoir, et d’autre part, et c’est peut-être le fait le plus grave, par le déni de réalité et le cynisme effronté de ses soutiens politiques et malheureusement également de quelques millions d’électeurs de la droite dure qui sont prêts à sacrifier les principes moraux et républicains pour le sauvetage de leurs intérêts immédiats. Ils portent une lourde responsabilité dans la déliquescence politique et morale croissante du pays et le renforcement du Front National. C’est le même autisme et aveuglement partisan d’une partie des démocrates qui a conduit l’Allemagne dans les bras du fascisme en 1933. Il est de peu d’importance que tous ces responsables finissent un jour dans leur chute par rencontrer le sol, le problème, c’est qu’ils entraînent avec eux le pays tout entier et font que nous sommes la risée du monde. Si l’on se fie aux sondages, il y aurait aujourd’hui 27 % des électeurs qui voteraient pour Marine Le Pen et 20 % pour Francois Fillon «envers et contre tout», soit près de la moitié des électeurs qui s’assoiraient sur les valeurs et principes humanistes et moraux des Lumières qui ont constitué dans notre histoire le socle et la fierté de notre identité française et de son apport positif au Monde et qui seraient tentés par l’aventure, le nihilisme et la régression. Cela montre la gravité de la situation et l’urgence absolue d’une réaction.

    Pour reprendre un slogan du Printemps arabe et en parlant des responsables indignes :            Qu’ils dégagent ! 


articles liés :


5 réflexions au sujet de « Actualité – Affaire Fillon : déni et beni-oui-oui »

  1. Votre intervention est fort incomplète, ce qui la rend inexistante, dommage.
    Exemples :
    Il n’y a aucune culpabilité avérée.
    Au minimum, l’ensemble de la classe politique est concernée et plus que cela, le corps électoral tout entier, qu’il vote ou non.
    État des lieux?Travail de réflexion en vue? Propositions? Débats? Alternatives sérieuses?

    P.S. vous postez souvent des photos exceptionnelles, merci

    • Il n’était pas dans mon intention de dresser de manière exhaustive la liste des turpitudes de la classe politique française dont nous portons effectivement tous par notre inaction, notre ignorance ou notre complaisance la responsabilité. Mon blog tout entier avec ses 1.100 articles publiés à ce jour n’y suffirait pas et ce n’est heureusement pas son but. Cet article était un coup de gueule induit par une exaspération. J’ai voulu traiter d’un cas emblématique entre tous, celui d’un candidat à la plus haute fonction, celle de Président de la République, qui devrait être, en tant que garant des lois et des valeurs de la République auprès de l’ensemble des citoyens et en même temps représentant de la France dans le monde, sans tâche et irréprochable.
      Il n’y a aucune culpabilité avérée ?
      Soit, pour le moment du moins. À ce jour il n’y a que des « indices graves ou concordants ». Il se peut effectivement même que par manque de preuves M. FILLON s’en sorte par un non-lieu mais dans cette affaire, au-delà de la procédure judiciaire, c’est la morale et le symbole qui sont en jeu. Pour reprendre la figure de style de M. FILLON lui-même peut-on imaginer le général de Gaulle faire rémunérer son épouse Yvonne et ses enfants par l’Etat et récupérer une partie des salaires de ces derniers ? offrir ses services de lobbyiste à une grande compagnie d’assurance pour l’aider « à ouvrir des portes à Bruxelles et à Berlin » et pour cela percevoir des sommes très importantes ? emprunter une somme d’agent importante en « oubliant » de le déclarer comme la loi l’y oblige et la rembourser comme par hasard juste après sa mise en cause ? se faire offrir des costumes ou des uniformes dispendieux par un « ami » dont une partie payée en liquide ? Peut-on imaginer le général de Gaulle accuser le pouvoir judiciaire de partialité ? de prendre un engagement solennel (je démissionnerais si je suis mis en examen) et se parjurer sept semaines plus tard ? Est-ce à un tel personnage que l’on va confier les rênes de notre destinée et représenter notre pays dans le monde. Notre classe politique se comporte comme si nous étions une république bananière et nous sommes aujourd’hui la risée du monde entier. Méritons-nous vraiment notre siège au Conseil de Sécurité de l’ONU ?. Notre pays est-il devenu à ce point insensé que l’on compte encore après cela 20 % de ses électeurs qui trouvent cela normal et 27 % qui se complaisent dans le ressentiment ? Et comment peut-on imaginer que les français pourront accepter une politique de rigueur menée par un Président qui aura démontré sa vénalité et son irresponsabilité ? La France serait dans ce cas ingouvernable. Je comprends que la partie de la droite dure qui avait soutenu Sarkozy et Fillon persiste à soutenir ce dernier, n’a t’elle pas couverte sans rechigner les frasques multiples de Sarkozy ? Elle démontre par là-même qu’elle est indifférente aux valeurs et aux principes de la République et à la morale tout court pourvu que son intérêt de classe immédiat soit préservé. Quant aux qualités de pugnacité et de battant que cette affaire révélerait chez M. FILLON et qui prouveraient son aptitude à être Président de la République, j’y vois plutôt une caricature pathétique à la façon du personnage Superdupont créé par Lob et Gotlib et je fait correspondre cette attitude à un déni de la réalité et un désir de « fuite en avant » analogue à ce qui avait été ceux de M. CAHUZAC lors de son affaire avec en plus l’espérance que son élection, si par miracle elle devait voir lieu, permettra de lui sauver la mise au moins pour quelques années…
      Quant aux alternatives, elles ne pourront apparaître et être couronnées de succès que si les fondations des institutions sur lesquelles elles devront s’appuyer sont solides et sans failles et que les citoyens aient confiance en leurs dirigeants. La Présidence de la République est l’une de ces institutions.

      • Oui, c’est pour le moins exaspérant. Oui, la seule référence qui nous vient à l’esprit est le Général de Gaulle! Combien d’années? 48 ans passés.
        Alors mettons en examen (ou autre formule) tous les candidats à des postes politiques importants mais de préférence un temps suffisant avant les échéances électorales, ce qui OBLIGE à revoir les procédures.
        Ensuite nous pourrions dialoguer sur les programmes, de manière approfondie.

        Aujourd’hui, les autres candidats que François. Fillon sont peut-être plus vénaux que lui, le risque alors pourrait être autrement grave. Qu’attendent-ils tous pour tout mettre à plat, à commencer par nos centaines de députés et sénateurs, tous ceux qui veulent se présenter où représenter? Bien sûr sont exonérés tous ceux qui ont annoncé qu’ils ne se représenteraient pas, qu’est-ce qui leur arrive soudain?

        Lamentable constat, que fait-on?
        Rapidement, IB

      • Moi également, rapidement…
        Que faire ?
        Agir chacun à notre niveau, aussi modeste soit-il, en faisant l’effort tout d’abord d’apprendre pour comprendre, tenter ensuite de peser sur les choses avec la volonté de les changer ou les améliorer en ayant le devoir d’être intransigeant face aux dérives et aux mauvaises solutions dont certains n’hésitent malheureusement pas à faire le choix par ressentiment, complaisance ou par intérêt de classe, mauvaises solutions qui seraient pires que le mal et nous conduiraient à la catastrophe.
        Cela dit, je ne vous suis pas lorsque vous écrivez que parmi les candidats, certains sont plus vénaux que lui. On peut reprocher à certains d’entre eux, leur idéalisme, leur utopie, leurs excès, mais jusqu’à présent tout au moins, pas leur vénalité. De manière générale, je ne pense pas qu’il faille mettre l’ensemble de la classe politique dans le même sac car cela encourage la résignation ou le nihilisme.
        Cela dit, Bon courage…
        Enki

  2. Je disais « peut-être » plus vénaux: ce qui m’ennuie c’est que le traitement n’est pas le même pour chacun des candidats. Cela commence et continue mal et pendant ce temps pas de débat de fond.
    Je crains qu’il ne suffise plus de penser mais qu’il faudrait (essayer de) savoir.
    Ou aller voir ailleurs, pourquoi pas mais faire encore l’autruche….non merci.
    IB

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s