Ils ont dit… (14)


      Heinrich Heine
« Ce que l’homme utilise pour pisser,

         Avec cela il crée son semblable. »

Heinrich Heine


Sigmund Freud (1856-1939)« Le membre de l’homme a deux fonctions, dont la réunion, pour plus d’un, fait scandale. Il sert à l’évacuation de l’urine et il accomplit l’acte sexuel qui apaise l’ardent désir de la libido génitale. L’enfant croit encore pouvoir unir les deux fonctions ; d’après sa théorie les enfants sont produits par le fait que l’homme urine dans le corps de la femme. Mais l’adulte sait que les deux actes sont en réalité incompatibles – aussi incompatibles que le feu et l’eau. Quand le membre sexuel est dans cet état d’excitation qui a amené la comparaison avec l’oiseau, et pendant que sont éprouvées ces sensations qui rappellent la chaleur du feu, il est impossible d’uriner ; et inversement, quand le membre sert à évacuer l’eau du corps, toutes ses relations avec la fonction génitale semblent éteintes. L’opposition des deux fonctions pourrait nous permettre de dire que l’homme éteint son propre feu avec sa propre eau. Et l’homme des origines, contraint à comprendre le monde extérieur à l’aide de ses propres sensations corporelles et des relations corporelles, n’avait pas été sans apercevoir et sans utiliser les analogies que lui indiquait le comportement du feu. »

Sigmund Freud,  Zur Gewinnung des Feuers (Sur la prise de possession du feu), Imago, 18 (1), 8-13. GW, XVI.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s