Pensée pour la Grèce meurtrie


violent-incendie-a-rafina-pres-d-athenes-le-23-juillet-2018-en-grece-1.jpgRafina près d’Athènes le 23 juillet 2018 (Angelos Tzortzinis/AFP)

ionatos.jpg

Et si l’arbre brûle… Poème de Dimitris Mortoyas chanté par Angélica Ionatos

OPTIMISME

Et si l’arbre brûle, reste la lumière
Αισιοδοξια, Κι αν το δεντρο καιγεται

Et si l’arbre brûle reste la cendre et la lumière
dans le désert les cactus prennent racine.

Si les sources se sont taries
il pleuvra à nouveau
le jeune fils reviendra
à la maison abandonnée.

Sous la neige épaisse les graines veillent
à la frontière de la cour le vent mauvais s’épuise.

Et si nous sommes restés nus et entourés de loups
notre décision de nous battre reste intacte.

Poème de Dimitris Mortoyas, Traduction du grec Angélica Ionatos, Livret « Reste la lumière -ΜΕΝΕΙ ΤΟ ΦOΣ », 2015.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s