Au paradis, j’ai aperçu une île…


elytis_kolaz.jpgCollage de Odysséas Elytis

Au paradis, j’ai aperçu une île…

Au paradis, j’ai aperçu une île
Semblable à  toi et une maison au bord de la mer
Avec un grand lit et une petite porte
J’ai jeté un écho dans les profondeurs
Pour me voir chaque matin quand j’émerge
La moitié pour te voir passer à travers les eaux

La moitié pour pleurer pour toi au paradis.

Extrait de « Le monogramme » d’Odysséas Elytis.

Pour lire le poème en entier, c’est  ICI


2 thoughts on “Au paradis, j’ai aperçu une île…

  1. Mon dieu
    Un blog de l’autre rive
    Quelle chance quel bonheur de vous trouver ici
    La journée s’ouvre
    Le monde tremble
    La vie quoi !

    Merci Enki

    • Une créature née de la mer venue avec la marée qui vient fréquenter mes rivages… Oui, chaque orée du jour est une ouverture sur un possible, sur tous les possibles. De là, sans doute, cette sensation de saisissement et de vertige qui est le signe de la vraie vie.
      Curieusement, il me semble avoir déjà connu ce style à l’arraché où les mots, tels de beaux coquillages abandonnés sur le sable, expriment l’essentiel..
      Quoi qu’il en soit, j’espère vous rencontrer souvent marcher le long de mes plages…
      Bien à vous,
      Enki

Laisser un commentaire