BD & animation

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
°°°
BANDES DESSINEES – COMICS

––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
« Le châtiment du chasseur » du peintre Paulus Potter (1625-1654), précurseur de la bande dessinée
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Capture d’écran 2015-10-07 à 16.00.40

      A l’époque de Potter deux visions de l’homme s’oppose au sujet de la condition animale. la première défend l’animal qui est considéré comme un être sensible qui mérite sinon des droits, du moins une certaine compassion. cette attitude rejoint celle de Montaigne (1533-1592) qui avouait la sympathie qu’il éprouvait pour les animaux et professait qu’il ne saurait sans déplaisir voir poursuivre et tuer une bête innocente et sans défense et de qui personne n’avait reçu aucune offense. La seconde vision, théorisée un peu plus tard par Descartes (1596-1650), est celle de « l’animal-machine » qui considère que les animaux ne sont que des assemblages mécaniques de pièces et rouages et sont donc dénués de conscience ou de pensée.

Pour la suite, c’est ICI

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
MATTOTI LORENZO, dessinateur italien : CHIMERA 
–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

6037530

  Superstar dans son Italie natale, Lorenzo Mattotti avait entrepris quelques incursions sporadiques aux États-Unis en travaillant pour le magazine RAW et aussi pour le New Yorker. En 2003, il produit Dr. Jekyll et Mr. Hyde. Jusque là connu pour son style de coloriste, il montre en 2008 avec sa production Chimera qu’il n’est attaché en fait à aucune technique. Chimera rompt en effet avec la couleur puisqu’elle est réalisée uniquement en noir et blanc et est traitée dans un style hyper expressionniste tout en mouvement et en déformations complexes où le trait d’abord effilé et délicat s’épaissit progressivement, se perd dans des tourbillons de rayures et où la lumière blanche cède peu à peu la place à l’obscurité de la forêt. Une histoire mythique délirante de naissance, de sexe, de violence et de mort qui met en scène des dieux, des monstres et des humains et qui se termine par une marche à travers une forêt chaotique et effrayante. En l’absence totale de texte, le dessin doit se suffire à lui-même et le lecteur est contraint à s’impliquer dans l’histoire par les efforts d’imagination et de compréhension que cette technique induit….

C’est ICI

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
°°°
FILMS D’ANIMATION – CARTOONS

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
La chute de l’ange de Geoffroy Barbet Massin
–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

la chute de l'ange.png

     °°°

Est-ce de l’ange ou du poisson ?

C’est ICI

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
Le Vieil Homme et la Mer – un court métrage d’animation de 1999 du russe Aleksandr Petrov tiré du roman d’Hemingway
–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

le Vieil Homme et la Mer

     Santiago, un vieux pêcheur cubain, n’a ferré aucun poisson depuis 84 jours. Laissant son jeune ami Manolin, le seul qui croit toujours en lui, il décide de partir en mer, très loin sur le Gulf Stream, en quête de la prise qui lui vaudra à nouveau l’estime de ses pairs.
Loin des côtes, sa ligne se tend enfin. La chance serait-elle de retour ? Fort de son expérience, Santiago réalise très vite qu’il s’agit là d’une prise hors du commun. Quel est donc ce poisson qu’il n’a pas encore vu ? Toute la nuit, il se laisse entraîner dans l’espoir de l’épuiser…

Le court métrage a été réalisé au Canada en langue française, entre 1996 à 1999. Il emploie une technique de peinture à l’huile animée. 29 000 peintures à l’huile ont été nécessaires à la réalisation du film. Il a gagné douze prix dans de nombreux festivals, que ce soit en France, en Russie, aux États-Unis (Oscar du meilleur court-métrage d’animation), au Japon (Prix Noburō Ōfuji), au Canada ou en Inde.

C’est ICI

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
La Ballade de Holland Island House, un court-métrage d’animation de l’américaine Lynn Tomlinson 
–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

The Ballad of Holland Island House

    La Ballade de Holland Island House, la réalisatrice  Lynn Tomlinson raconte l’histoire véridique d’une maison qui est la dernière de son village à résister à la montée de l’océan sur une île de la baie de Chesapeake. Après une longue lutte, elle finira par disparaître à son tour dans les flots. Dans la ballade chantée qui accompagne les images, la maison raconte l’histoire de sa vie avec les créatures qu’elle a côtoyé et abrité au cours de son voyage depuis sa vie originelle en tant qu’arbre, puis en bois de construction jusqu’à son ultime retour à la nature. Ce film est une interrogation sur le temps, le changement de l’environnement et la montée du niveau des océans.

C’est ICI

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
Doll Face, un court-métrage d’animation dérangeant de l’américain Andrew Thomas Huang
–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Doll Face

 Après avoir obtenu un baccalauréat en beaux-arts à l’Université de Californie du Sud, Andy Huang a entrepris de réaliser en 2005 un court-métrage. Le résultat a été Doll Face qui met en scène un robot obsédé par un portrait de femme retransmis par la télévision et qui cherche, en se maquillant, à lui ressembler. Ce travail lui a permis de signer un contrat avec une société de production et de réaliser par la suite plusieurs vidéos.

C’est ICI

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
Détendons-nous un peu : French Roast, court métrage d’animation de Fabrice O. Joubert 
–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

French Roast

French roast produit par Pumpkin factory et sorti en 2008 est le premier court métrage de Fabrice O. Joubert qui a travaillé de 1997 à 2006 à DreamWorks Animation et a ensuite été directeur de l’animation du film Un monstre à Paris (2011). Il a été nominé aux Oscars 2010 et obtenu de nombreux prix internationaux..

C’est ICI

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
Tom Sweep,  court métrage d’animation du néerlandais Michaël Dudok de Wit 
–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Tom Sweep

       En 2011, Paris lançait une campagne d’interpellation et de mobilisation  pour rappeler que « salir, c’est polluer ; et polluer est une infraction», passible d’amende. La Ville a renforcé ses équipes de verbalisation  (450 inspecteurs de sécurité affectés à la surveillance des bâtiments auront le pouvoir de verbaliser), simplifié les opérations avec la mise en place d’un carnet à souches comme pour les amendes de stationnement, et confié aux mairies d’arrondissement le choix des secteurs prioritaires d’intervention. Désormais, on n’a pas le droit de jeter quoi que ce soit par terre sans encourir une amende de 35 €...

C’est ICI

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
Father and daughter, court métrage d’animation du néerlandais  Michaël Dudok de Wit
–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Farher and daughter

       Michaël Dudok de Wit est un réalisateur de films d’animation néerlandais. Il a travaillé chez Richard Purdum à Londres où il s’est lancer à son propre compte. Il est devenu célèbre dans le monde de l’animation en 1994, avec son court métrage « Le Moine et le poisson » réalisé dans le cadre du programme « Artiste en résidence » du studio Folimage à Valence (France) et  « Père et Fille » (Father and Daughter) (Grand Prix du Festival d’Annecy et Oscar du court métrage d’animation en 2000). Il a également réalisé un certain nombre de publicités (5 pour AT&T, une pour American Airlines également primée à Annecy en 2005).

C’est ICI

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s