Regards croisés : sirènes et dauphins


Peintures de Benes Knüpfer (1848-1910) & photos de Todd Essik


Le rêve d’Henri ( Henri d’Ofterdingen de Novalis )

     A l’approche du matin, lorsque au-dehors l’aube se mit à poindre, le calme revint enfin dans son âme, les images se firent plus nettes et plus stables. Alors il lui sembla qu’il marchait seul dans une forêt obscure. Le jour ne perçait qu’à de rares intervalles le vert réseau du feuillage. Bientôt il arriva devant une gorge rocheuse qui montait à flanc de coteau. Il lui fallut escalader des blocs couverts de mousse qu’un ancien torrent y avait entraînés. A mesure qu’il grimpait, la forêt s’éclaircissait. Il parvint enfin jusqu’à une verte prairie qui s’étendait au flanc de la montagne. Au-delà de cette prairie s’élevait une falaise abrupte, au pied de laquelle il aperçut une ouverture qui semblait être l’entrée d’une galerie taillée dans le roc. Il suivit un certain temps ce couloir souterrain qui le conduisit sans difficulté vers une grande salle d’où lui parvenait de loin l’éclat d’une vive clarté. En y entrant, il vit un puissant jet d’eau qui, paraissant s’échapper d’une fontaine jaillissante, s’élevait jusqu’à la paroi supérieure de la voûte et s’y pulvérisait en mille paillettes étincelantes qui retombaient toutes dans un vaste bassin; la gerbe resplendissait comme de l’or en fusion; on n’entendait pas le moindre bruit ; un silence religieux entourait ce spectacle grandiose. Il s’approcha de la vasque qui ondoyait et frissonnait dans un chatoiement de couleurs innombrables. Les parois de la grotte étaient embuées de ce même liquide qui n’était pas chaud, mais glacé, et n’émettait sur ces murailles qu’une lueur mate et bleuâtre. Il plongea sa main dans la vasque et humecta ses lèvres. Ce fut comme si un souffle spirituel le pénétrait : au plus profond de lui-même il sentit renaître la force et la fraîcheur. Il lui prit une envie irrésistible de se baigner : il se dévêtit et descendit dans le bassin. Alors il lui sembla qu’un des nuages empourprés du crépuscule l’enveloppait; un flot de sensations célestes inondait son cœur; mille pensées s’efforçaient, avec une volupté profonde, de se rejoindre en son esprit; des images neuves, non encore contemplées, se levaient tout à coup pour se fondre à leur tour les unes dans les autres et se métamorphoser autour de lui en créatures visibles; et chaque ondulation du suave élément se pressait doucement contre lui, comme un sein délicat. Le flot semblait avoir dissous des formes charmantes de jeunes filles qui reprenaient corps instantanément au contact du jeune homme. Dans une ivresse extatique, et pourtant conscient de la moindre impression, il se laissa emporter par le torrent lumineux qui, au sortir du bassin, s’engloutissait dans le rocher. Une sorte de douce somnolence s’empara de lui, et il rêva d’aventures indescriptibles.


Y’a pas photo !


Pour moi, y’a pas photo.

Rolf Winquist.jpg

Et en plus, il lui manque les bras…

 * photo de Rolf Winquist


Dieu et celui qui croyait avoir tout inventé tout seul

Albert Einstein - le scientifique et son double.jpg

Albert Einstein


Mauvais esprit

Christian Staub.jpg

 * photo de Christian Staub


Tout ça, c’est à nous, Médor !

John Bulmer.jpg

 * photo de John Bulmer


Vous êtes bien sûr que c’est moi qui est de corvée de cuisine, aujourd’hui ?

David Lynch - Andrzej Dragan.jpg

David Lynch

 * photo d’Andrzej Dragan


Stanley Kubrick, Grand maître du paysage


Barry Lindon, 1975

carriagehills503.jpg

Redmond-Barry-chevauchant.jpg

42386.jpg

Sarabande Main Title
Women of Ireland
Piper’s Maggot Jig

Barry-Lyndon-1.jpg

Back to LS of the man in the road, his back to Barry, Barry riding closer..jpg

clip_image004_0002.jpg

bl_670.jpg

barry-lyndon-m56277.jpg

Barry_Lyndon.jpg

Barry comes upon two horses and spies two men in the water. Zoom in..jpg

bl_252c.jpg


barry-lyndon-1975-016-behind-the-scenes-black-white-stanley-kubrick-sk-film-archives-llc-warner-bros-university-of-the-arts-london.jpg

      Barry Lyndon est un film historique réalisé par Stanley Kubrick et sorti en 1975. Il est adapté du roman Mémoires de Barry Lindon écrit par le romancier britannique William Makespeace Thackeray en 1844. Au XVIIIe siècle en Irlande, à la mort de son père, le jeune et ambitieux Redmond Barry va monter dans l’échelle sociale de la fastueuse société aristocratique anglaise en usant de tous les moyens. Il élimine en duel son rival, un officier britannique amoureux de sa cousine mais est ensuite contraint à l’exil. Engagé dans l’armée britannique pour combattre sur le continent européen, il déserte et rejoint l’armée prussienne de Frederic II afin d’échapper à la peine de mort. Envoyé en mission, il doit espionner un noble joueur, mène un double-jeu et se retrouve sous la protection de ce dernier. Introduit dans la haute société, il parvient à devenir l’amant d’une riche et magnifique jeune femme, Lady Lyndon, dont le vieil époux sombrera dans la dépression et mourra de chagrin après avoir pris connaissance de l’adultère. Redmond Barry épouse alors Lady Lyndon et devenu Barry Lyndon pense être arrivé à ses fins mais le retour de ses vieux démons et le sort en décideront autrement…

    Film d’une grande beauté visuelle basé sur des sujets picturaux, Barry Lyndon est entièrement tourné en lumière naturelle et à la bougie pour les scènes d’intérieurs dans des décors d’époque. Le film a coûté 10 millions de dollars et le perfectionnisme du réalisateur a fait que deux années ont été nécessaires pour achever le tournage. En 1976, le film sera récompensé par trois oscars clés (image, costumes, décors), plus celui de la musique (des morceaux de Haendel, Bach ou Schubert qui firent, au moment de la sortie, de vrais tubes).

Acteurs : Patrick Magee, Hardy Krüger, Ryan O’Neal, Marisa Berenson, Steven Berkoff

Sources : Allo Ciné & Wikipedia.


Enfance


L’enfant des bords de mer

[Jeune_enfant_en_costume_marin_[-1...]Begoz_Alfred-Louis_btv1b6904580v.JPEG

Begoz Alfred-Louis – Jeune enfant en costume marin, entre 1907 et 1920 – 
Plage de la baie de Saint-Valéry-sur-Somme – autochrome

Capture d’écran 2018-03-24 à 08.28.17.png

L’enfant des bords de mer
Qu’est-il devenu ?
Reste-t-il de lui aujourd’hui, une trace
autre que ces photos floues
que le temps dévore peu à peu ?

Une vie…

Une vie pleine et entière
de sensations, de sentiments,
par millions, par milliards,
disparue, évaporée…
anéantie à jamais…

Reste ces photos qui nous disent tout et rien.

[Jeune_enfant_en_costume_marin_[-3...]Begoz_Alfred-Louis_btv1b6904580v.JPEG


Jadis, on s’habillait comme ça… (Hongrie)


Costumes de mariage

Mariés de Mezokovesd, vers 1900, Les manches du costume de marié étaient, à sa mort, découpées pour lui servir de linceul.jpg

Mariés de Mezokovesd (ville située au N-E de la Hongrie), vers 1900.
Les manches du costume du marié étaient, à sa mort, découpées pour lui servir de linceul


Quand le monde ressemblait à des tableaux…


Quatre photographies pictorialistes

Auguste Boutique - Retour du troupeau, 1905 (2).png

Auguste Boutique – Retour du troupeau, 1905

Léonard Misonne - Auprès du Moulin, 1905 (2).png

Leonard Misonne – Auprès du Moulin, 1905

Otto Scharf - Waldbach, 1902.jpg

Otto Scharf – Waldbach, 1902

Otto Scharf - Eifeldorfbrücke, 1908.jpg

Otto Scharf – Eifeldorfbrücke, 1908