Human connectome project

 


Human connectome project.jpg

La fabrique du cerveau – ARTE
Documentaire de Cécile Denjean, 2017 – 53 mn

     « Dans les laboratoires du monde entier, la course au cerveau artificiel a déjà commencé. Enquête sur ceux qui tentent de transformer l’homme en être digital afin de le libérer de la vieillesse et de la mort.
Capture d_écran 2017-10-22 à 03.00.18       La science-fiction a inventé depuis longtemps des robots « plus humains que l’humain », mais ce fantasme n’a jamais été plus près d’advenir. Aujourd’hui, des neuroscientifiques et des roboticiens se sont donné pour objectif de créer un cerveau artificiel capable de dupliquer le nôtre. Leur but : extraire l’ensemble des informations « programmées » dans notre cerveau pour les télécharger dans une machine qui nous remplacera et vivra éternellement. Rêve ou cauchemar ? Du Japon aux États-Unis, pionniers en la matière, Cécile Denjean (« Le ventre, notre deuxième cerveau ») enquête aux frontières de la science et de la fiction, sur des recherches aux moyens démesurés. Éternité digitale La « brain race » (« course au cerveau ») a aujourd’hui remplacé la « space race » (« course spatiale »). Après le séquençage du génome, la cartographie complète des connexions neuronales humaines, le Connectome, constitue le nouvel horizon de nombreuses recherches en cours. Cette « carte » du cerveau, récemment esquissée, comporte encore beaucoup de zones inexplorées. Pourra-t-on un jour « télécharger » les données d’une conscience individuelle comme on installe un logiciel ? Les enjeux diffèrent considérablement selon les acteurs. Dans le cas de grands projets scientifiques financés par les gouvernements, il s’agit de mieux comprendre le cerveau. Pour les transhumanistes, le but avoué est d’atteindre l’immortalité. Quant à l’empire Google, qui s’y intéresse également de près, il ambitionne de créer une intelligence capable d’apprendre et d’interagir avec le monde. Cette quête insensée, si elle aboutit un jour, offrira-t-elle l’éternité digitale à quelques milliardaires ? Donnera-t-elle naissance à une intelligence artificielle mondiale et désincarnée ?  »  

À voir absolument pour comprendre où l’on 
nous mène sans nous demander notre avis…  


Transcender l’humain

Transcender : du latin transcendere de scando « monter » avec le préfixe trans-.
1) Faire dépasser à quelque chose ou quelqu’un ses limites habituelles, normales.
(Religion) L’essence de Dieu est inconnaissable, non seulement pour nous, mais en soi, parce qu’elle transcende toute catégorie, parce que Dieu est superessentiel.  (Louis Rougier, Histoire d’une faillite philosophique: la Scolastique, 1966)   –  (Wictionnaire)


Pour en savoir plus


De la démocratie en Amérique…

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

un David contre les Goliath de la finance américaine

10519

Lawrence Lessig

     Professeur de droit et d’éthique au Harvard Law School, Lawrence Lessig est un juriste américain de notoriété internationale et un fin constitutionnaliste qui a été le conseiller de Barack Obama en 2008. Il aurait pu être juge à la Cour suprême mais a décidé de se rebeller contre le système. Dés 2007, il s’est engagé dans une dénonciation du pouvoir des lobbys à Washington, en particulier pendant les campagnes électorales, qui mine la démocratie américaine. Il est l’auteur en 2000 d’un article qui fait référence dans le milieu technocritique, Code is law, dans lequel il dénonce le cyberespace comme constituant une menace pour les libertés. Il a lancé en 1914 un mouvement, la New Hampshire Rebellion, organisateur d’une marche citoyenne qui a parcouru à pied les routes de cet Etat-clé afin de mobiliser ses habitants dans le processus électoral et contre la corruption endémique du personnel politique américain au coeur de la campagne présidentielle de 2016 dans le but d’obtenir un amendement de la Constitution qui réforme le système de financement des campagnes électorales. (crédits Wikipedia et Le Monde).

Documentaire de Flore Vasseur sur Arte (émissions TED Stories)

Extrait de la déclaration de Lawrence Lessig :

       « la corruption dont je parle est parfaitement légale. C’est la corruption des fondements de cette république. Les fondateurs nous ont légués ce qu’ils appelaient une république. par république ils entendaient une  démocratie représentative. Une  démocratie représentative, comme le dit Madison dans « Le Fédéraliste », doit posséder une branche qui ne dépend que du peuple. Les candidats du Congrès et les membres du Congrès consacrent entre 30% et 70 % de  leur temps à la collecte de fonds pour être réélus au Congrés. On peut se demander en quoi cela les affecte. Voilà des personnes qui passent leur temps au téléphone avec des gens qu’ils n’ont jamais rencontrés et qui représente 1 % de la population. En se comportant ainsi, ces politiciens ont développés un sixième sens, une vigilance permanente à ce que leurs actions n’entravent pas la collecte de fonds. Cette corruption pathologique détruit la démocratie. car dans ce système, dont les membres sont tributaires d’une minorité pour leur élection une infime part de la population, une infime partie d’entre nous peut bloquer toute réforme. »

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

tumblr_inline_ntjgpxcG8X1qbwy37_1280

sur les routes du New Hampshire – illustration Christophe Merlin

Flore Vasseur

     Née à Annecy en 1973, Flore Vasseur se présente elle-même comme une grande fan du professeur de Harvard pour lequel elle avait déjà réalisée une interview pour le journal Le Monde début 2014 suivi d’un reportage sur XXI en juin de la même année. Elle travaille en partenariat avec Arte pour la réalisation d’émission sur les conférences TED à New York appelées TED Stories. La vidéo présentée ci-dessus est l’une de ces émissions présentées dans une version courte de 25 mn sur ARTE en mars 2015 et qui a fait l’objet d’une version rallongée de 52 mn ultérieurement.

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––