mappa mundi : divagation III

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

tumblr_o0lck7ynhh1uufoudo1_1280

Kvaslr Fortress by Raphael Lacoste

La carte de l’empereur à l’échelle 1/1 de Jorge Luis Borges

       En cet empire, l´Art de la Cartographie fut poussé à une telle Perfection que la Carte d’une seule Province occupait toute une ville et la Carte de l´Empire toute une Province. Avec le temps, ces Cartes Démesurées cessèrent de donner satisfaction et les Collèges de Cartographes levèrent une Carte de l´Empire, qui avait le Format de l’Empire et qui coïncidait avec lui, point par point. Moins passionnées pour l’Etude de la Cartographie, les Générations Suivantes réfléchirent que cette Carte Dilatée était inutile et, non sans impiété, elle l’abandonnèrent à l’Inclémence du Soleil et des Hivers. Dans les Déserts de l’Ouest, subsistent des Ruines très abimées de la Carte. Des Animaux et des Mendiants les habitent. Dans tout le Pays, il n´y a plus d’autre trace des Disciplines Géographiques.

Suarez Miranda, Viajes de Varones Prudentes, Livre IV, Chapitre XIV, Lérida, 1658. ( Borges, Histoire universelle de l’infamie, 1935)

  damian-audino-bigarches

Temple oublié par Damian Audino

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

mappa mundi : divagation II

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Beauté des cartes géographiques

tumblr_mrr01u9fpp1qzd8ono1_1280

Crater Lake – National Park, Oregon (Klamath County)

mount-mazama-en-eruption-par-paul-rockwood-image-national-park-service-usgs

Eruption du mont Mazama, il y a 7700 ans (illustration Paul Rockwood)
image National Park Service – USGS

Crater Lake is the remnant of Mount Mazama, USGS.png

le Crater Lake aujourd’hui

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

le dévoilement du monde ou quand le monde devient fini

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Cartographie

carte-monde-connu-brouillard-guerre-24-1080x667

     Edward Quin (1794-1828) était un journaliste britannique né en Irlande qui avait réalisé dans le premier quart du XIXe siècle un atlas historique connu sous le nom d’Historical Atlas in a Series of Maps of the World as Known at Different Periods, with an Historical Narrativemontrant en 21 cartes l’état du « monde connu » à différentes époques. la première carte représentait le monde au moment du Déluge (2.348 av. J.C.) et la dernière le monde moderne de 1828. Dans ces cartes, la partie inconnue du monde est représentée sous la forme d’une masse indistincte composée de sombres nuages qui se réduit peu à peu sous l’effet des découvertes. Cette vision du monde est évidemment eurocentriste et l’atlas aurait été totalement différent s’il avait été constitué par un chinois ou un aztèque.

2365 avant J. C. – Le Déluge - Edward Quin Atlas, 1830

Edward Quin : Historical Atlas in a Series of Maps of the World as Known at Different Periods, with an Historical Narrative, 1830

carte-monde-connu-brouillard-guerre-06-658x820-1

Atlas d’Adward Quin de 1830 : carte du monde connu au moment de l’Emprire d’Alexandre le Grand en 323 avant J.C.

Le monde connu au moment de la découverte de l'Amérique en 1498

Atlas d’Adward Quin de 1830 : carte du monde connu au moment de la découverte de l’Amérique en 1498

carte-monde-connu-brouillard-guerre-22-1033x820

Atlas d’Adward Quin de 1830 : carte du monde  en 1828

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

     Ces images cartographiques historiques font partie de la Collection de cartes historiques de David Rumsey qui présente en ligne une grande collection d’antiquités, de cartes anciennes rares, d’atlas, de globe et autres documents graphiques et cartographiques. C’est   ICI

   Pour aller plus loin, consulter l’article en ligne du blog Histoire Globale de Vincent Capdepuy : « L’histoire-tunnel en diapositive », c’est  ICI

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––