design du mobilier : sièges créés par Charlotte Perriand, Edouard Jeanneret et Le Corbusier (1928 -1929)

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Charlotte Perriand, Edouard Jeanneret et Le Corbusier au studio de la rue de Sèvres à ParisCharlotte Perriand, Edouard Jeanneret et Le Corbusier au studio de la rue de Sèvres à Paris

La première rencontre qui eut lieu en 1927 dans le studio de la rue de Sèvres à Paris entre Charlotte Perriand, jeune femme designer de 24 ans fraîchement émoulue de l’Ecole des Arts décoratifs de Paris et Le Corbusier se passa fort mal : la proposition de collaboration de la jeune femme dans les domaines de la conception de mobilier, celui-ci répondit : « Nous n’avons ici nul besoin de broder des coussins… » Quelque temps après, Le Corbusier devait réviser son attitude après avoir vu le travail exécutée par celle-ci en acier, aluminium et verre pour « le bar glaciaire sous le toit » au Salon d’Automne de Paris. S’ouvrira alors une période de collaboration de dix années jusqu’au moment où elle    collaborera avec l’artiste Fernand Léger et le constructeur Jean Prouvé.

siège créé par Le Corbusier, Charlotte Perriand et Pierre Jeanneret en 1928siège créé par Le Corbusier, Charlotte Perriand et Pierre Jeanneret en 1928

°°°

Fauteuil à dossier B301 de Charlotte Perriand, Le Corbusier, Edouard Jeanneret - années 1928

Fauteuil à dossier B301 de Charlotte Perriand, Le Corbusier, Edouard Jeanneret – années 1928

Chaise Lounge LC1 créée par Le Corbusier en 1928

La chaise Sling LC1 créée par Le Corbusier en 1928 est une chaise basculante, inspirée des chaises d’officiers britanniques, qui a été conçue en 1928 par « Le Corbusier », designer/architecte. Elle est probablement son meuble le plus connu. les Piétements sont en acier tubulaire chromé. L’assise, les accoudoirs et le dossier basculant en cuir italien. Dimensions : Hauteur : 66 cm, largeur : 49 cm, profondeur : 59 cm.

chaise longue créée par Le Corbusier en 1928

chaise longue à bascule B306 Conception: Charlotte Perriand, Le Corbusier, Edouard Jeanneret, 1928

chaise longue à bascule créée par Le Corbusier, Charlotte Perriand et Pierre Jeanneret en 1928

Chaise Longue B306,  Conception: Charlotte Perriand, Le Corbusier, Edouard Jeanneret, 1928

Chaise Longue B306,  Conception: Charlotte Perriand, Le Corbusier, Edouard Jeanneret, 1928

henry-moore.org on B306

Charlotte Perriand sur la Chaise Longue B306, 1928

°°°

Swivel chair B302 de Charlotte Perriand, Le Corbusier, Edouard Jeanneret - années 1928-29

Swivel chair B302 de Charlotte Perriand, Le Corbusier, Edouard Jeanneret – années 1928-29

chaises-le-corbusier-lc7--lc8

fauteuil pivotant LC7 et tabouret LC8 créés par Le Corbusier, Pierre Jeanneret et Charlotte Perriand en 1928

leCorbusier_chair

Fauteuil Grand LC3 créée par Le Corbusier et Charlotte Perriand

fauteuil-grand-lc3-charles-le-corbusier

°°°

fauteuil créé par Le Corbusier en 1929

fauteuil créé par Le Corbusier, Pierre Jeanneret et Charlotte Perriand en 1929

canapé LC-2 créé par Le Corbusier

canapé LC-2 créé par Le Corbusier, Pierre Jeanneret et Charlotte Perriand

°°°

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Articles liés :

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

design du mobilier : la chaise CH24 ou wishbone de Hans J.Wegner (1949)

––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

hans J Wegner - chaise Wishbone chêne savonné:assise en corde noire

chaise Wishbone chêne savonné et assise en corde noire – concepteur Hans J Wegner, 1949

°°°

    La chaise CH24 ou « wishbone chair » en référence à son dossier en forme de bréchet de poulet est une des chaises les plus célèbres de Hans Wegner. Conçue en 1949, et signe de son succès continu, elle est produite depuis plus d’un demi siècle sans discontinuité. Sa fabrication requiert plus de 100 étapes réalisées à la main. Son assise nécessite près de 120 mètres de corde pouvant résister jusqu’à 50 ans. La chaise est disponible avec un cadre en chêne ou noyer avec une assise en cordage de papier de couleur naturelle ou noire. Cette chaire légère avec sa forme sculpturale permet uen grande liberté de mouvements et garantit un confort supérieur en faisant une pièce idéale pour le travail ou le repos. La CH24 appartient à la série des fauteuils chinois qui ont été inspirés à Hans Wegner par des portraits de commerçants danois assis sur des sièges Ming.La CH24 peut-être utilisée comme chaise de repas, fauteuil de bureau, ou fauteuil d’appoint dans un salon. Elles est disponible en hêtre, chêne, frêne, érable, noyer et cerisier et en cordage papercord (cordage de papier) de couleur naturelle ou noire.

crbst_ch24taille

Modèle d'origine de la Wishbone chair de 1950

Modèle d’origine de la Wishbone chair de 1950

éléments concourant à la fabrication de la Wishbone chair

éléments concourant à la fabrication de la Wishbone chair

copie rustique de la Wishbone chair

copie rustique de la Wishbone chair

°°°

–––– Hans J. Wegner (1914-2007), designer danois –––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Hans J. Wegner (1914-2007), designer danois

Hans J. Wegner est l’un des représentants les plus éminents du design scandinave. Né en 1914 à Tonder au Danemark, ce fils de cordonnier fait d’abord des études d’ébénisterie puis s’inscrit à l’école des Arts et métiers de Copenhague ce qui lui permet de travailler en 1938 à l’issue de ses études comme architecte. Sa pratique professionnelle l’oriente vers le design de meubles en collaboration avec le maître ébéniste renommé Johannes Hansen.
En 1943, il créé son propre bureau d’étude et conçoit en 1944 son premier « siège chinois » ainsi nommé parce qu’il s’était inspiré pour le design de siège chinois de l’époque Ming. Par la suite, en 1949,  naîtra la fameuse chaise CH 24 ou Wishbone chair qui a été fabriquée sans discontinuité depuis 1950 par Carl Hansen & Son, à Odense.

Hans J. Wegner aura créé durant toute sa vie près de 400 chaises et fauteuils. Sa connaissance intime du bois et des techniques pour le travailler lui auront permis d’apporter une touche personnelle de douceur naturelle et de souplesse à la rigidité du fonctionnalisme.

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––