Les écuyères : Toujours plus !


Trois unes de l’impertinent magazine munichois Jugend

Capture d’écran 2017-09-16 à 18.37.46.png

On commence par monter un cheval mais on s’en lasse vite, on tente alors la gazelle qui ne se révèle amusante qu’un court moment. Faut-il aller jusqu’à essayer le satyre ? Illustration de la page de garde du magazine munichois Jugend en 1920 – l’occasion de son vingt-cinquième anniversaire.

Capture d’écran 2017-09-16 à 18.45.18.png

Jugend du 10 avril 1897 – n° 15, illustrateur F.X. Weisheit

15-Albert-Weisberger-Jugend-1904a

Jugend de 1904 – Die gazelle, illustrateur Albert Weisberger


articles liés :


 

Mieux que le cheval, la gazelle !


Cavalières ! le cheval, c’est ringard…  Tentez la gazelle !

15-Albert-Weisberger-Jugend-1904a.jpg

Albert Weisberger – Die Gazelle, revue Jugend (Munich), 1904


 

    Albert Weisberger (1878-1915) est l’un de mes illustrateurs préférés. Fondateur à Munich en 1898 avec Alfred Kubin du cercle d’artistes Sturmfackel et en 1913 du collectif Münchner Neue Secession, qui allie des peintres tels qu’Alexej von Jawlensky, Paul Klee et Alexander Kanoldt, il trouvera la mort deux années plus tard en France à la bataille de Fromelles à l’âge de 37 ans. L’article suivant de ce blog  présente une biographie de ce peintre ainsi que de nombreuses illustrations.

  • 2 peintres à la bataille de Fromelles (1915) : Albert Weisberger et Adolph Hitler ou la stupidité des Parques – nombreuses illustrations d’Albert Weisberger.