Promenade matinale avec Gracie


Samedi 24 juin vers 7h du matin : petite promenade matinale pour Gracie avant la canicule – Temps gris et brumeux…

IMG_5786.JPG

Gracie prenant la pose près du tas de bois

IMG_5752.jpg     IMG_5755.jpg

Dans le tronc d’un arbre mort, un pivert a exécuté un cône parfait

IMG_5764.jpg     IMG_5765.jpg

Derrière sa vêture d’écorce, la peau nue toute ridée d’un vieil arbre

IMG_5769.jpg     IMG_5773

le plan d’un labyrinthe ou un langage à déchiffrer ?

IMG_5790.jpg     IMG_5791

Un petit air de Louisiane en Haute-Savoie

IMG_5828.jpg

Gracie incommodée par la chaleur : « vivement la neige ! »

IMG_5837.jpg     IMG_5839.jpg

Effet de la canicule sur les marronniers

IMG_5843

Land Art (ci-git personne…)


Axis Mundi – « dégager les os de la Terre… »

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Un reportage d’Angélique Garcia du magazine La Roulotte

     La plupart des gens «habillent» la Terre, la meublent, l’affublent, la travestissent. A Beauregard dans le Lot, le sculpteur Roger Rousseau a quant à lui «déshabillé» le sol de son terrain, une causse calcaire de 7.000 m2 enserrée de routes pierreuses perdue au milieu de chêneraies. Il s’agissait dans un premier temps de dégager certaines parties du soubassement rocheux fait de blocs calcaires datant du Jurassique moyen (autour de 130 millions d’années) en enlevant certaines parties de la gangue argileuse qui les recouvrait  afin de créer un espace propice à l’exposition de ses sculptures mais, peu à peu, ce qui devait n’être à l’origine qu’un simple décor minéral s’est révélé être d’une telle puissance expressive et source d’émotion qu’il s’est imposé comme la sculpture principale. C’est ainsi que durant vingt années, Roger Rousseau a poursuivi inlassablement le dégagement des  «os de sa Terre» : «Je sais que je ne cherche rien – dit-il – Seulement que ce lieu dégage son propre esprit.»

Artiste-dici-Roger-Rousseau

Roger Rousseau

°°°

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––