Enfance – « Quand il était gosse », Gérard Manset


critique-le-miroir-tarkovski5.jpgLe Miroir – Film de Tarkovski

Quand il était gosse

Comme un chien qui rongeait son os              Les cheveux en brosse
Comme un chien qui rongeait son os              Mauvaise volonté
                                                                                    Comme un chien qui rongeait son os
Quand il était gosse                                              Comme un chien qui l’a trop rongé
Fait de plaies de bosses
Comme un chien qui rongeait son os              Il voyait passer les caravanes
Comme un chien qui rongeait son os              Les arbres penchés les savanes
                                                                                    Il voyait passer les caravanes
Mais les années passent                                      Les arbres penchés les savanes
Ne reste à la place                                                 Il voyait passer les caravanes
Que la soupe à la grimace                                   Les arbres penchés
Que la soupe à la grimace                                  Alors comme quand il était gosse
                                                                                    Sans compter les plaies ni les bosses
Il voyait passer les caravanes                           Il continue, livre bataille
Les arbres penchés, les savanes                       Il découpe le monde, il le taille
Il voyait passer les caravanes                           Il continue livre bataille
Les arbres penchés, les savanes                       Il découpe le monde
Il voyait passer les caravanes
Les arbres penchés, les savanes                       Comme un chien qui rongeait son os
                                                                                    Comme un chien qui rongeait son os
Les animaux sauvages venaient boire
A pas feutrés, dans le noir                                 Quand il était gosse
La lune était alors amie                                      Fait de plaies de bosses
Le sol plus doux que la mie                               Comme un chien qui rongeait son os
La lune était alors amie                                      Comme un chien qui rongeait son os
Le sol plus doux que la mie
C’était un grand livre d’image                          Quand il était gosse
Cacophonie et paysages                                       Fait de plaies de bosses
Où naviguaient entre les pages                         La lune était alors amie
Dix milles ruisseaux et marécages                  Le sol plus doux que la mie
Où naviguaient entre les pages                         La lune était alors amie
Dix milles ruisseaux                                            Quand il était gosse

Quand il était gosse
Fait de plaies de bosses
La religion des révoltés
Mais la pile était survoltée

***