Nick Cave & the Bad Seeds : Into My Arms (The boatman’s call)


Un peu de spleen…

Into My Arms (The Boatman’s Call, 1997). Full Album.


« Into My Arms »

I don’t believe in an interventionist God
But I know, darling, that you do
But if I did I would kneel down and ask Him
Not to intervene when it came to you
Not to touch a hair on your head
To leave you as you are
And if He felt He had to direct you
Then direct you into my arms

Into my arms, O Lord
Into my arms, O Lord
Into my arms, O Lord
Into my arms

And I don’t believe in the existence of angels
But looking at you I wonder if that’s true
But if I did I would summon them together
And ask them to watch over you
To each burn a candle for you
To make bright and clear your path
And to walk, like Christ, in grace and love
And guide you into my arms

Into my arms, O Lord
Into my arms, O Lord
Into my arms, O Lord
Into my arms

But I believe in love
And I know that you do too
And I believe in some kind of path
That we can walk down, me and you
So keep your candles burning
And make her journey bright and pure
That she will keep returning
Always and evermore

Into my arms, O Lord
Into my arms, O Lord
Into my arms, O Lord
Into my arms


L’album The Boatman’s Call

     Cet album paru en 1997 est considéré par beaucoup comme le meilleur album de Nick Cave. D’un ton sombre, minimaliste et intimiste, il a été comparé à l’album Blood on the Tracks de Bob Dylan que celui-ci avait réalisé en 1975 à la suite de son troisième divorce avec Sara Lowds après dix ans de vie commune. Comme pour Dylan, l’album a marqué un tournant important dans la carrière de Nick Cave avec un changement de style et de thématique détournés du gothique et exprimant cette fois des préoccupations spirituelles et romantiques. Trois des chansons de l’album font références à la chanteuse PJ Harvey dont la brève histoire d’amour avec Nick Cave vient de se terminer, la chanson Green Eyes rappelle sa liaison avec Tori Amos pour qui elle a été écrite. Une autre est adressée à son ex-femme Viviane Carneiro.  (crédit Wikipedia) – Mes chansons préférées sont soulignées en gras.

  1- Into My Arms (4:15)
  2- Lime Tree Arbour (2:56)
  3- People Ain’t No Good (5:42)
  4- Brompton Oratory (4:06)
  5- There Is a Kingdom (4:52)
  6- (Are You) the One That I’ve Been Waiting For ? (4:05)
  7- Where Do We Go Now but Nowhere ? (5:46)
  8- West Country Girl (2:45)
  9- Black Hair (4:14)
10- Idiot Prayer (4:21)
11- Far From Me (5:33)
12- Green Eyes (3:32)

hqdefault
Nick Cave et PJ Harvey


album « Push the sky away » (2013) par Nick Cave et The Bad Seeds


album Push the sky away (2013)

We No Who U R

Tree don’t care what a little bird sings
We go down with the due in the morning light
The tree don’t know what the little bird brings
We go down with the due in the morning
And we breathe, in it
There is no need to forgive
Breathe, in it, there is no need to forgive
(again)
The trees will stand like ṗleading hands
We go down with the due in the morning light
The trees all stand like ṗleading hands
We go down with the due in the morning light
And we breathe it in
There is no need to forgive
Breathe it in, there is no need to forgive
(again)

The trees will burn with blackened hands
We return with the light of the evening
The trees will burn blackened hands
Nowhere to rest, with nowhere to land

And we know who you are
And we know where you live
And we know there’s no need to forgive

And we know who you are
And we know where you live
And we know there’s no need to forgive

And we know who you are
And we know where you live
And we know there’s no need to forgive

And we know who you are
And we know where you live
And we know there’s no need to forgive again


« Push The Sky Away »

I was ridin’, I was ridin’, oh
The sun, the sun, the sun was rising from the fields

I got a feeling I just can’t shake
I got a feeling that just won’t go away
You’ve gotta just keep on pushing and, keep on pushing and
Push the sky away

And if your friends think that you should do it different
And if they think that you should do it the same
You’ve gotta just keep on pushing and, keep on pushing and
Push the sky away

And if you feel you got everything you came for
If you got everything and you don’t want no more
You’ve gotta just keep on pushing and, keep on pushing and
Push the sky away

And some people say it’s just rock and roll
Oh but it gets you right down to your soul
You’ve gotta just keep on pushing and, keep on pushing and
Push the sky away

You’ve gotta just keep on pushing and, keep on pushing and
Push the sky away

You’ve gotta just keep on pushing and, keep on pushing and
Push the sky away

°°°

L’album et la photo de la pochette

   Push the Sky Away est le 15e album studio du groupe australien Nick Cave and the Bad Seeds sorti le 18 février 2013. Il a été enregistré aux studios La Fabrique de Saint-Rémy de Provenceet a été produit par Nick Launay. Il s’agit du premier album enregistré sans Mick Harvey qui a quitté le groupe en janvier 2009. La pochette de l’album montre Cave illuminant son épouse, Susie Bick, debout et entièrement nue. La photo a été prise dans la propre chambre de Nick Cave sans rapport avec l’album par la photographe Dominique Issermann, une amie du couple. La photographe était venue chez eux pour prendre des photos de Susie Bick, mannequin, pour un magazine de mode. Nick cave est entré dans la pièce où les deux femmes travaillaient au moment où Susie Bick venait d’enlever une cape avec laquelle elle posait ; elle était nue. Isserman a alors demandé à Nick Cave d’ouvrir la fenêtre, sa femme a été éblouie par la lumière et a penché la tête, et la photographe a photographié la scène par réflexe. Susie Bick et Dominique Issermann ont ensuite repris leur travail. Ce n’est que par la suite que la photographe a revu cette photo, l’a trouvée « incroyable » et l’a montrée à Nick Cave qui a décidé d’en faire la pochette du disque. (Crédit Wikipedia)

Liste des titres de l’album « Push the Sky away »

  •  1.     We No Who U R       ****                       6.     We Real Cool                      ***
  •  2.     Wide Lovely Eyes    ***                        7.     Finishing Jubilee Street    ****
  •  3.     Water’s Edge            *****                     8.     Higgs Boson Blues             ****
  •  4.     Jubilee Street            ***                        9.     Push the Sky Away          *****
  •  5.     Mermaids                 *****                         (chanson présentée dans cet article)

     L’édition Deluxe de l’album comprend 2 autres titres en bonus :

  • 10.     Needle Boy              ***                         11.     Lightning Bolls                 ****

Eve chassée du paradis

   Lorsque j’ai visualisé pour la première fois cette pochette de disque, j’ai pensé immédiatement à la scène « Adam et Ève chassés du Paradis » que le peintre de la Renaissance italienne Masaccio a peint entre 1435 et 1458 pour la Chapelle Brancacchi de l’église Santa Maria del Carmine à Florence. Ce qui est troublant dans cette photo spontanée prise par la photographe Dominique Issermann et donc aucunement préparée, c’est que « l’Adam » Nick Cage semble avoir pris la place de l’archange Michel, chef de la milice céleste qui contrôle les entrées et sorties du paradis et de l’Enfer, et paraît expulser sa propre épouse « Ève », Susie Bick ; le bras tendu pour ouvrir le rideau afin de faire entrer la lumière (divine ?) semble indiquer à la jeune femme la direction de la sortie du Paradis. Le titre de l’album serait-il en rapport avec cette photo ?

Masaccio,_The_Expulsion

Masaccio – Adam et Ève chassés du Jardin d’Éden avant et après restauration