Ma belle décrépitude

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Bouquet d’automne

      Sommes invités à passer une soirée chez des amis — S’y rendre avec une petite attention — Un petit quelque chose qui sort de l’ordinaire et surprend agréablement — Mais quoi ? une bonne bouteille ? Des fleurs en faisant un saut rapide chez le fleuriste ? Certainement pas ! M’imaginer chez le fleuriste à choisir entre les sempiternelles roses, anémones, asters et cyclamen produits à la chaîne dans des serres aseptisées, parfaitement calibrés et aux couleurs totalement identiques qu’on encadre à la fin par une brassée de fougères « pour faire champêtre » me donne le tournis… Le reste de l’année, je construis moi-même mes bouquets avec les fleurs du jardin mais nous sommes en automne et les fleurs, quand il en reste, sont toutes décrépies, et le feuillage aussi est décrépi — Mais figurez-vous que le décrépi, moi, j’aime çà — Je trouve çà charmant le décrépi ! — Connaissez-vous le wabi-sabi ? — Au Japon, le wabi-sabi c’est le charme esthétique qui naît du vieillissement des choses, de la beauté née de l’acceptation du réel dans sa totalité en intégrant ses imperfections : un vieux chalet de montagne au bois brûlé par le soleil et rainuré par la pluie qui à pris naturellement une belle patine brune, c’est wabi-sabi, un chalet moderne fait de lames de bois calibrées et vernies, ce n’est pas wabi-sabi… Un bol en terre cuite tourné à la main aux formes imparfaites, c’est wabi-sabi et un bol manufacturé ne l’est pas…

    Alors vite, je déniche un sécateur et je pars à l’assaut du jardin — Le secret d’un beau bouquet, en-dehors de la variété et de la complémentarité de ses fleurs et feuillages, c’est la structure… Un bouquet doit être structuré — Mais c’est quoi être structuré pour un bouquet ? — Être structuré, c’est être agencé selon un certain ordre, selon une organisation qui est source d’harmonie — Si vous n’avez pas naturellement l’esprit esthético-géométrique, il suffit de regarder autour de vous et de vous inspirer de choses qui vous semblent harmonieuses — Vous ne voulez pas en faire votre métier… Alors, inutile de vouloir comprendre et tout maîtriser, contentez-vous de copier ou de vous en inspirer — Pour ma part, j’ai décidé de m’inspirer d’un feu d’artifice… Le corps du bouquet sera traité comme une explosion d’où jailliront dans toutes les directions des éléments de couleurs aux formes variées et de cette masse explosive, des fusées s’élèveront vers le ciel avant d’exploser elles-aussi mais de manière moins ostentatoire…

img_3019

Mon bouquet mis en valeur par un magnifique vase que possédaient mes amis – photo Enki

Les ingrédients ?

      Branches feuillues vert claires et odorantes de la variété « Sundance » du Choisya ternata (oranger du Mexique) — Les feuilles spectaculaires et les fleurs séchées rouge-brun de l’Hydrangea Quercifolia (hortensia à feuilles de chêne) — Pour étoffer le corps du bouquet répartir des tiges de bambous Phyllostachys auréosulcata (bambous panachés à feuilles jaunes striées de vert)  et Sasa tesselletabambous à longues et larges feuilles) — Ajouter quelques tiges fleuries séchées de sédum de couleur brune et de physalis vermillon (amour en cage) qui attireront irrésistiblement le regard — Enfin, pour terminer, faire jaillir du corps du bouquet de grandes tiges de bambous Phyllostachys auréosulcata et Sasa tesselleta entre lesquelles vous aurez inséré quelques tiges surmontées de plumeaux bruns de Miscanthis sinensis ‘Zebrinus‘, une graminées panachée.

     Prévoir 20 mn de cueillette, 10 mn de coupe et de mise en place et le tour est joué… Comme le bon vin, plus le bouquet vieilli, et plus il fait de l’effet…  À vos sécateurs ! Et si vous n’avez pas de jardin, n’allez pas tailler vos plantes dans les parcs publics, allez en forêt, vous trouverez des végétaux ressemblants à baies rouges qui conviendront tout aussi bien…

capture-decran-2016-11-16-a-19-01-26

       Voici un bouquet du même type que j’avais réalisé un mois auparavant, les grandes feuilles exotiques du haut sont celles de branches de magnolia tripetala (magnolia à feuilles de bananier) et celles du bas des feuilles de figuier.

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

articles liés : d’autres bouquets…

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Home, sweet home : Two houses à Houston (2008 & 2010) – Olson Kundig architecte (E.-U.)

––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Jim Olson et Tom Kundig, architectesJim Olson et Tom Kundig, architectes

°°°

Le cabinet Olson Kundig Architects

    Le cabinet Olson Kundig Architects de Seattle a été fondé par l’architecte Jim Olson en 1967 et est aujourd’hui considéré comme l’un des meilleurs cabinets d’architectes d’Amérique du Nord. A la fin des années 1960, Jim Olson a engagé une réflexion sur le thème des relations interactives qui s’opéraient entre les habitations et le paysage du Nord-Ouest américain dans lequel elles étaient implantées. Olson a commencé son activité d’architecte en s’appuyant sur quelques idées simples : les bâtiments pouvaient servir de pont entre la nature, la culture et les habitants et, lorsqu’ils étaient bien étudiés, pouvaient exercer un effet positif sur leur vie. 

    En 1996, Tom Kundig a rejoint l’agence en tant qu’associé. Les thèmes nouveaux qu’il a exploré et la richesse de sa créativité ont permis au cabinet devenu Olson Kundig Architects de se développer et d’acquérir une réputation internationale. Par la suite, deux autres développeurs, Alan Maskin et Kirsten Murray, ont rejoint le groupe en tant qu’associés et ont permis à l’agence d’étendre ses activités dans les domaines de la conception d’expositions, de l’aménagement intérieur et du design, et de l’intégration des projets aux paysages urbains et ruraux.

    L’entreprise compte aujourd’hui plus de 90 employés. Le travail d’Olson Kundig Architectes, dans des domaines aussi variés que les musées, le design commercial, les constructions scolaires, la conception d’expositions, le design d’intérieur, les lieux de culte et des résidences de luxe (souvent pour des amateurs d’art), est maintenant connu et apprécié dans le monde entier. La filiale « interiors studio », fondée en 2000, offre une gamme complète de services dans le choix des matériaux, la conception de meubles sur mesure et leur commercialisation. Interiors studio continue la longue tradition de continuité entre l’architecture et l’aménagement des espaces intérieurs. Leur première ligne d’accessoires, La Kundig Collection Tom, a été lancée en 2012. De par sa taille et sa structure l’agence combine les avantages de la force de frappe et de moyens d’une grande entreprise avec la souplesse et la réactivité d’une petite. La participation assidue des concepteurs à des séances de brainstorming ou tous les aspects de leur pratique architecturale sont analysés et font l’objet d’une évaluation a permis d’insuffler à toute l’équipe un sens aigu de la responsabilité et de l’engagement sur chaque projet.

    Parmi les récompenses de l’entreprise sont l’AIA Award 2009 National cabinet d’architecture (comme Olson Sundberg Kundig Allen Architects), prix nationaux et régionaux conception de l’American Institute of Architects,L’agence a remporté de la part de l’AIA ( American Institute of Architects) plus de 70 prix régionaux et nationaux , ainsi que des prix dessernés par l’ Athenaeum de Chicago. Tom Kundig a reçu le 2008 National Design Award en architecture de l’ Cooper-Hewitt, National Design Museum , un Academy Award en architecture de l’ Académie américaine des Arts et Lettres en 2007, et le Prix d’architecture émergente de l’ Architectural League de New York en 2004. Jim Olson a reçu l’AIA Seattle Medal of Honor en 2007. Les réalisations du cabinet ont été publié dans le New York Times , Architectural Digest , et Architectural Record, entre autres publications. 

Plusieurs livres ont été publiés pour présenter le travail de l’agence :

  • Tom Kundig: Maisons 2 (Princeton Architectural Press, 2011),
  • Jim Olson Maisons (The Monacelli Press, 2009).
  • Tom Kundig: Maisons (Princeton Architectural Press, 2006).
  • Art + Architecture: La Collection Ebsworth + Résidence (William Stout Publishers, 2006), le Musée Frye Art: Olson Sundberg Kundig Allen Architects (Documentaire médias, 2007).
  • une monographie de l’œuvre de l’entreprise, Olson Sundberg Kundig Allen Architectes: Architecture, Art et Artisanat (The Monacelli Press, 2003).

––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Principales réalisations

  • Noah’s Ark Exhibit, Skirball Cultural Center, Los Angeles (2007)
  • Delta Shelter, Washington (2004)
  • Chicken Point Cabin, Idaho (2003)
  • The Brain, Seattle (2001)
  • Mission Hill Winery, Westbank, British Columbia (2001)
  • Ridge House, Washington (2001)
  • Red House, Denver (1999)
  • Studio House, Seattle (1998)
  • Frye Art Museum, Seattle (1997)
  • Hillclimb Court Building, Seattle (1985)
  • Gallery House, Seattle (1985)
  • Pike & Virginia Building, Seattle (1978)
  • Earth House, Washington (1969)

––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Wabi-Sabi-2a

Wabi-Sabi-4a

la Wabi-Sabi House de Houston (2008)

Conception: Olson Sundberg Kundig Allen Architects (OSKA)

    L’architecte Rick Sundberg a été le concepteur principal de la maison Wabi Sabi à Houston, Texas, destinée au développeur Carol Isaak Barden + Société. L’architecture de la maison se voulait exprimer une synthèse des esthétiques orientale et occidentale et mettre en scène des matériaux naturels de manière sensuelle. 

    Rick Sundberg a expliqué la raison pour laquelle la maison avait reçue l’appellation de Wasi Sabi :  » Wabi Sabi est une expression japonaise qui signifie expression restreinte de l’humble et du simple. Au Japon et en Chine, l’attitude Zen implique que l’accent soit mis sur la simplicité et la sobriété, et les temples dédiés au Zen sont sublimement raffiné et sobre. Les moines ont toujours été conscients qu’un espace bien conçu pourrait avoir un effet positif sur le bien-être de ses occupants, ceci qu’il soit qu’il soit intérieur ou extérieur, par exemple dans un jardin. Le Wabi Sabi ne se réduit pas au travail accompli par la nature, ni à celui exclusivement accompli par l’homme. C’est la synthèse des deux « beautés discrètes, sans embellissement » qui le produit. La philosophie du Wabi Sabi invite à la sérénité et au calme et préconise un grand amour et un respect de la nature. »

wabi-sabi-front

Wabi-Sabi-5a

    Située dans un quartier résidentiel traditionnel de Houston, près de l’Université Rice et à proximité du centre culturel de la ville. Sa surface totale est d’environ 346 m2 et comprend 3 chambres à coucher et 3 salles de bains.  Bâtie en bois, elle exprime la beauté des matériaux naturels et des formes simples et modernes. Les vieux arbres présents sur le site ont non seulement été conservées, mais ont influencé de manière forte le projet de Sundberg en conditionnant l’emplacement des fenêtres et l’organisation des terrasses qui contournent un arbre de noix de pécan. La teinte chaude du bardage en red cedar donnée par le vieillissement naturel est repris à l’intérieur de la maison avec l’utilisation de bois de natures diverses, bambou et teck de récupération. La présence d’un puits de lumière au centre du bâtiment, de grandes fenêtres ouvrantes et d’une terrasse sur le large toit permettent de bénéficier de lumière et d’une ventilation naturelles – Photo © Don Glentzer.

Wabi-Sabi-7wabi_sabi_house_sgla230608_6

wabi-sabi-hall

wabi-sabi-bath

wabi-sabi-bamboo

°°°

––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Une maison à l’architecture voisine : Handmade House à Houston (Texas)
– année 2010.

hr3242706-1

BardenHandmadeHouse

Handmade-House-b

°°°

POT-POURRI de photos de la maison Hand-made

––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––